PUPPY : Pure evil

Depuis ses débuts, il a toujours été ardu de définir précisément le style musical des anglais de Puppy. Si le qualificatif d’hybride revient souvent, le détail est plus brumeux ; noise rock, grunge, rock alternatif, sludge, occult rock ? Tout ça se bouscule un peu, et au final on est pas beaucoup plus avancé. En fait, Puppy prend ce qu’il veut où il veut, et ne fait pas grand cas des écoles. Ce qui est sûr, c’est que le groupe aime faire du bruit, et le faire de plein de façons différentes. « Shining star » débute dans un fracas stoner-grunge, intro très courte. « The kiss » débute de façon très soft et pourrait rappeler le « Shine » de Collective Soul, même lorsque le riff plus costaud déboule. En tout cas, la filiation est évidente, notamment avec ces mélodies vocales. Mais quand on pense avoir cerné le groupe, il nous sert une « Dear John » instrumentale pour le moins étonnante… avant de se relancer dans un post-grunge / alternatif plus classique. Pourtant, si les sonorités sont là, Puppy lève parfois le pied pour bâtir des titres plus pop. A certaines occasions, cette alliance entre gros riffs, mélodies efficaces et mélodies entre pop et doom me font penser à Pist On. Ce qui n’est pas pour me déplaire. Au final, « Pure evil » laisse un goût bizarre, et on a rapidement envie de s’y replonger pour confirmer ce qu’on en pense, et déterminer, enfin, dans quelle catégorie on le placerait pour le présenter à son prochain. Et à la fin de l’écoute suivante, on y arrive pas forcément non plus. C’est excessivement ennuyeux, comme situation. Alors on recommence, encore et encore, et finalement ce disque parvient à nous accrocher, certains titres immédiatement, d’autres sur la longueur. Joli coup !

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Ponctuels, les irlandais. Deux ans après leur remarqué premier album très à l’aise dans la mouvance grunge alternatif nineties qui va bien, les revoilà sous la même configuration (power trio, et surtout, composition inchangée) pour un disque qui va avoir la dure tâche de confirmer le potentiel sans trop se…
    Tags: a, se, alternatif, grunge, plus, rock, entre, c'est, on
  • 10000
    Kills Birds, c’est un nom qu’on ne connaît pas vraiment par ici. Mais ça risque de changer, puisque le groupe compte parmi ses fans un certain Dave Grohl, et a aussi titillé l’oreille aguerrie de Kim Gordon. Bien entendu, ce détail qui ne m’a pas échappé a joué dans mon…
    Tags: on, a, plus, entre, me, titres, groupe, rock, alternatif, grunge
  • 10000
    Je ne connaissais pas les bostoniens de Slothrust. Pourtant, leur style musical, entre rock indé, grunge et rock alternatif, correspond bien à mes attentes. Le groupe en est aujourd’hui à son cinquième album, et œuvre toujours avec le même line-up ; c’est déjà une belle performance. Sur ce disque, vérification faite,…
    Tags: plus, on, a, groupe, rock, entre, se, titres, pop, alternatif
  • 10000
    Certains noms de groupe ont une signification beaucoup plus intime que d’autres. C’est probablement le cas pour Loser, dont le leader Tim Maxwell est de son propre aveu un grand angoissé. Le fait que son premier album n’ait pas l’occasion de se faire connaître, la faute à ce qu’on sait,…
    Tags: on, a, plus, groupe, rock, pop, alternatif, amour, fort, durable
  • 10000
    Pom Pom Squad est le projet solo de la musicienne et chanteuse de Brooklyn Mia Berrin, et cet album est le premier du projet, qui depuis s'est transformé en véritable groupe avec l'ajout de trois autres musiciens. Enfin, quand je dis album, c'est pour la forme ; 30 minutes de musique…
    Tags: plus, rock, a, on, mélodies, groupe, c'est, alternatif, grunge, pop

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.