PERFUME : Cosmic explorer

perfume_cosmic

Des genres, sous-genres, interprétations différentes, il y en a des tonnes sur Adopte Un Disque. Mais de mémoire, jamais on a parlé ici de girls band japonais. Ah, ben oui, je sais, l’appellation n’est pas très bien choisie, un poil sexiste, assez dédaigneuse. Et tout de suite, on s’imagine des midinettes chantonnant sur une j-pop au kilomètre en déversant des textes niais à souhait. Et bien non. Enfin, pas totalement je suppose. Procédons par ordre ; « Navigate » développe une longue intro très 8 bit, « Cosmic explorer » plonge plus franchement dans une electro-pop classique mais efficace. « Miracle worker » fait effectivement basculer le disque dans ce qu’on peut considérer comme de la j-pop, suivi de peu par une « Next stage with you » encore plus dansante et variété. En revanche, « Story » désarçonne complètement avec sa techno pure et dansante. « Flash » en découle assez logiquement, tandis que « Sweet refrain » déçoit par sa platitude, et c’est parti pour une longue série dans sa lignée. Jusqu’à un « Pick me up » plus electro et moderne bien que bien roublard. « Cling cling » s’en sort pas mal, par contre la mièvre « Hold your hand » clôt l’album sur une note discordante. Au final, « Cosmic explorer » s’en tire quand même avec un peu plus que la moyenne, car il est plus malin que les autres, sachant cannibaliser des mouvances modernes et exogènes, mais pas de beaucoup !

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    A l'inverse de certains petits camarades, je n'ai pas du tout vu arriver l'ouragan annoncé Karin Park. Du coup, ce premier album apparemment déjà très attendu n'en aura que plus d'impact sur votre serviteur. « Look what you've done », terrible titre electro-rock, installe une atmosphère sombrement pop, que « Shine » s'empresse d'alléger.…
  • 10000
    Empruntant autant au rock qu’à des genres plus teintés d’électronique, dansant et pêchu comme le suggère le titre de son premier album, Nu n’est certes pas là pour révolutionner la planète mais pourrait bien être un carton monstrueux si sa maison de disque fait ce qu’il faut pour. Un mélange…
  • 10000
    Avec un nom pareil, on aurait pu s'attendre à un combo emocore furieux de plus. Il n'en est rien. Avec son électro pop douce mais dansante, le duo peut-il d'ailleurs en être plus éloigné ? « Wasa tusa », c'est le genre de disque qu'on adore ou qu'on déteste. Pétri de bonnes intentions,…
  • 10000
    Client et moi, c'est une vieille histoire. Découvert il y a 11 ans à l'occasion de la sortie d'un premier album electro pop frais et sympathique qui savait se faire dansant certes mais maniait également les températures musicales négatives, mariant même les deux pour un résultat assez convaincant même si…
  • 10000
    Dans la famille « mais qu’est-il allé faire dans cette galère ? », je demande Danny Mommens. On savait les membres de Deus un peu dérangés (il fallait l’être un peu pour être aussi génial), mais on ne leur connaissait pas ce penchant pour le mauvais goût musical. Après un Magnus assez moyen,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *