COMET CONTROL : Center of the maze

comet-control-center-of-the-maze-1

Le premier album de Comet Control, que je vous ai fait découvrir dans ces pages en 2014, était un sommet de rock psychédélique à tendance stoner soft. La perspective de m’enquiller un deuxième disque du même acabit avait donc tout pour me faire trépigner d’impatience. Et je ne résisterai pas plus longtemps à l’envie de vous dire ; « Aaaah ! C’est toujours aussi bon ! ». Dès les premières secondes, « Dig out your head » me happe, orfèvrerie pop psyché à la fois accrocheuse et puissante. ; assurément un premier très bon souvenir du disque. Par la suite, « Darkness moves » se montre un peu trop cyclonique pour convaincre, et « Silver spade » développe un côté trop pop, mais une pop noyée de guitares et d’effets, comme si les beatles ressortaient d’un bain d’acide. « The hive » surfe sur la même tendance avec un peu plus de réussite. « Criminal mystic » est le deuxième très bon titre de l’album, et on comprend facilement qu’il ait été choisi pour le représenter. La fantomatique « Golden rule » suit, laissant perplexe, et pourtant assez bonne à la réécoute. « Sick in space » a effectivement tout du bad trip dans l’espace, mais celui dont on gardera un souvenir mémorable. Enfin, « Artificial light » se montre tout aussi spatial, ballade sur un nuage chargé d’électricité statique, entre douceur du coton et déchirure de la foudre. Alors oui, « Center of the maze » aurait pu être encore meilleur, mais il se montre déjà très bon dans son domaine !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Oui, je sais, vous êtes en train de vous dire que j'ai entamé un régime à base de moquette et de champignons rigolos ; c'est louche tous ces disques de rock psychédéliques sortis d'on ne sait où. Est-ce un hasard ou bien un plan vicelard des illuminati ou des extra-terrestres…
  • 10000
    Je l'avoue, même si je suis la formation britannique depuis ses débuts et l'ai vu évoluer en terme de personnel ces dernières années, je m'étais fait une raison concernant son style musical immuable (ou si peu) depuis quelques années. La folie des débuts est passée, ayant laissé la place à…
  • 10000
    L'art est un éternel recommencement, et en musique, il est fréquent de voir resurgir des genres plus ou moins honteux, et en tout cas tombés en désuétude depuis quelques années ou décennies. Avec Black Income, il s'agit du grunge. Ce qui en soit est plutôt une bonne nouvelle. Oh, bien…
  • 10000
    On assiste depuis quelques années à une recrudescence du doom metal. Qu'il ait choisi ou pas de s'acoquiner avec le stoner ou le sludge, le genre ressurgit sous des formes et des drapeaux divers, et n'en finit pas de rendre hommage aux parrains, de Black Sabbath à Pentagram. Witchcraft s'est…
  • 10000
    Encore un groupe de barbus qui pratique une musique entre stoner et post hardcore ? Oui. Encore un premier album, un nouveau groupe ? Oui. Non, mais, encore un qui vaut la peine d'être découvert ? Oui. Et pourtant, « High mountain pass », premier titre de ce premier album, pourrait laisser penser le contraire.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *