LUNATIC SOUL : Under the fragmented sky

J’ai un disque de retard sur Lunatic Soul. Et pour être franc, ça s’entend. Car là où je m’attendais à retrouver un rock progressif sombre à la limite du rock dur mais traversé de passages ambient… Je me retrouve face à une electro ambiant mâtinée de pop progressive. Oui, je sais, la différence est très subtile. Et elle n’est d’ailleurs pas très importante. Lunatic Soul était en 2014, et est toujours, l’expression subtile d’un artiste complexe et en partie incompris. Du temps de Riverside, il était déjà bon, mais n’exploitait, n’explorait qu’une partie de ses envies musicales. Ici, on en perçoit plus l’ampleur. « Under the fragmented sky » est certes court (36 minutes), mais parvient à s’émanciper de ce qu’on aurait pu lui coller d’étiquettes forcément réductrices. Cette volonté de changement, ce besoin qu’on sent viscéral, ont été guidés par un décès tragique ; celui du complice de Marius dans Riverside, dont ce disque et le précédent sont un peu les bandes originales du deuil. N’ayant pas écouté le précédent, je ne me prononcerai que sur cet acte deux. l’ambiance y est posée et volontiers mélancolique, mais jamais pesante ou dépressive. On sent déjà la résilience et l’acceptation poindre. Le défaut de la cuirasse, c’est ce côté mi-figue mi-raisin, ni vraiment lumineux ni assez ténébreux pour moi. Et surtout, ce cinquième opus, d’ailleurs d’abord pensé comme un ep, boude un peu trop le côté « chanson », malgré de belles pièces ici et là. Bref, c’est bien un disque de transition, d’attente, de frustration ; bon, mais imparfait. Vous voici prévenus !

Site officiel

Paroles de l’album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *