DEPTFORD GOTH : Songs

deptfordgoth_songs

Ayant lu ça et là pas mal de bien du premier opus des aventures de l’anglais Daniel Woolhouse, je me suis dit que je pourrais rattrapper mon retard à l’allumage avec ce deuxième album sobrement intitulé « Songs ». On m’a présenté la chose comme de l’electronica soul, ce qui m’évoquait jusque-là… Pas grand-chose en fait, à part l’intuition d’un truc brinquebalant, mi-mièvre mi-rythmé, un peu incompatible avec l’idée que je me fais de chacun des genres suscités. Et bien mes amis, dès l’entame des onze titres de ce disque, je découvre que je me suis trompé ; si rythme il y a, il ne représente que 10% de l’ensemble. De soul, je n’en vois guère non plus. J’y vois une sorte d’electro-pop douce et mélancolique, tutoyant la somnolence ; nappes de claviers, beats étouffés, voix sucrée et indolente. D’aucuns pourraient trouver ça beau. Moi, ça m’exaspère ; les titres se ressemblent, je n’y ressens aucune émotion, et j’ai surtout la sale impression de m’être fait avoir sur la marchandise ; je veux bien que les photos ne soient pas contractuelles, mais là, y’a vraiment rien de ce qui était écrit sur l’étiquette. Encore quelques instants perdus.

Site officiel

Paroles de l’album

Deptford Goth : Two hearts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *