KEN MODE : Loved

Les canadiens ont toujours aimé les pochettes qui dérangent. Ce qui va assez bien avec leur musique, d’ailleurs. Mais celle-ci est particulièrement bien foutue, il faut le dire, et tranche avec ce titre. Ken Mode, pour ceux qui ne les connaîtraient pas, est un power-duo noise hardcore grungy. Comment ? Ils sont trois ? Oui, mais bon, comme ils changent de bassiste tous les 2-3 ans, on peut légitimement partir du principe que ce poste n’a que peu d’incidence sur le son du groupe des frangins Jesse et Shane Matthewson. A quoi ça ressemble ? A des cris death / hardcore qui rappellent un Donald Tardy (Obituary), pas très délicatement posés sur une mixture dégueulasse de riffs noisy, une batterie de bourrin strictement rythmique, une basse grave façon dent de la mer qui navigue sous la ligne de flottaison, prête à vous bouffer tout cru. L’adjectif « malaisant » est tout à fait à sa place ici. La violence crue du trio ne vous laissera aucun répit : l’agression est constante, et même lorsqu’un saxophone s’invite à la fête (« This is a love test », « No gentle art »), ce n’est que pour renforcer le côté malsain de la musique. Pas de tube ici, « Loved » est une masse grouillante et âpre, un bloc de granit aux bords coupants renfermant des secrets inavouables. Son pouvoir répulsif est plus grand que celui du super timor, et pourtant on se surprend à se l’infliger de nouveau, mus par une fascination autodestructrice rare, la même que pour un Buzzov.En en son temps. Et c’est quand même autre chose que 50 nuances…

Site officiel

Ken Mode : Feather & lips

Ken Mode : Doesn’t fell pain like he should

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *