HER MAGIC WAND : Everything at once

Her magic wand

Premier album pour Charles Braud alias Her Magic Wand. Le garçon travaille la pop à l’aide de machines et d’imagination. Le mélange des deux aboutit à un disque à la rythmique bien présente mais assez poétique, évoquant l’électro-pop de M83, la dream pop dans son ensemble et la pop indé à la Grandaddy. Bien sûr, ce ne sont là que des jalons et on ne peut pas parler de copie, loin de là. Mais hélas, « Everything at once » porte bien son nom : il y a ici à boire et à manger. De bons titres (« Everything at once », « Mistakes », « Blank memory track », « Harold Beldon ») croisent la route avec d’autres hélas plus transparents, pour un résultat assez encourageant mais tout de même mitigé. Peut-être est-ce le choix de travailler dans le clair-obscur, de ne privilégier ni la mélancolie ni l’onirisme, mais la voie médiane. En tout cas les ambiances et émotions ici présentes ne sont pour moi pas assez tranchées, et ce manque d’affirmation, je le ressens comme une impasse sur la constitution d’une identité. Sans port d’attache, je voyage sans m’arrêter, avance sans me retourner, et finis l’écoute sans amertume mais sans souvenir impérissable. Dommage.

Site officiel

Her Magic Wand : Everything at once

Related Posts

  • 10000
    Tout commence par un « You, Appearing », titre onirique, sorte de long cheminement à travers un monde blanc et cotonneux. Mais les habitués de la musique du bonhomme savent qu'il ne faut pas se fier à une première impression avec M83, entité changeante, protéiforme, œuvrant depuis sept ans dans…
  • 10000
    Surfant largement sur la vague shoegaze, Man Without Country coupe le genre sur-représenté de nos jours à l'electro-pop et l'electronica, pour aboutir à un deuxième album bourré de titres planants, mélancoliques et chargés d'effets. Le duo anglais a fait appel encore une fois à Morgan Kibby, dont on a déjà…
  • 10000
    Le retour des barbus s’avérait plein de promesses après le chef d’œuvre « The Sophtware Slump » et son improbable pop électro progressive. Alors que cache cette superbe pochette ? Une énorme déception, un gâchis épouvantable, un suicide en direct. Vous y avez cru là ? Sérieusement ? Mais même…
  • 10000
    Vous qui trouviez les barbus de Grandaddy un peu aventureux parfois, vous qualifierez aisément de fous les membres de ce quintette anglais. Leur musique, ici qualifiée de pop, a tout de l'objet sonore non identifié ; onirique, sans forme définie, tirant plus vers les dix que vers les trois minutes…
  • 10000
    Bon, ne pas se fier à l'apparence, tout ça, je sais. Mais quand je vois débarquer un disque de chez Victory Records, je ne peux pas m'attendre à ça. Du hardcore, d'accord. Du punk, du ska, de l'emo, passe. Mais une synth pop lorgnant plus du côté pop que du…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *