ERLAND AND THE CARNIVAL : Closing time

erland_closingtime

Découvert il y a pas si longtemps un peu au hasard, le premier album d’Erland & The Carnival m’avait vraiment fait bonne impression. Reçu en même temps qu’une poignée d’autres, j’avoue ne pas lui avoir apporté toute l’attention qu’il méritait, ou du moins à ses auteurs. Alors, forcément, avec ce « Closing time », je débarque un peu. J’apprends qu’un deuxième disque a vu le jour, et qu’il est apparemment tout aussi réussi. Bon, ok, on va donc débuter l’étude de ce 3e opus avec un handicap. Plantons d’abord le décor : le duo Erland Cooper et Simon Tong aime la pop classique et classieuse, mais aime également la pervertir, la triturer, nuancer des couleurs trop éclatantes en y amenant ici de la mélancolie, là de l’espièglerie, ou juste un peu de folie. Tout ça pour dire que la musique du groupe a un côté très conventionnel, mais garde une patte et une personnalité qui font que l’on s’y attache irrémédiablement. Ceci dit, ce troisième opus au titre faussement alarmiste (pas de split en vue) est bien plus passe-partout que ses prédécesseurs, plus pop. On se dit à son entame que le duo a rejoint le rang, que toute trace d’originalité a disparu. Heureusement, petit à petit, la nature reprend ses droits et on retrouve tout ce qui nous avait fait craquer. Peut-être pas exactement agencé comme on l’aurait voulu, mais « Closing time » reste un très bon disque.

Site officiel

Erland & The carnival : Quiet love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *