STARSAILOR : All this life

8 ans que Starsailor n’avait pas sorti d’album. Sauf que, pour tout vous dire, je ne m’en étais pas vraiment aperçu : je n’avais pas posé une oreille sur un disque des anglais depuis 2005 et le bof-bof « On the outside ». J’y avais ressenti un glissement du son du groupe vers plus d’accessibilité, moins d’émotion. Mais alors pourquoi est-ce qu’aujourd’hui je m’acharne sur leur cas ? Par un hasard que j’espère heureux ; celui d’avoir recroisé le titre « Love is here » sur une de mes playlists. Et de m’être souvenu, que, quand même, le premier album dont il était issu avait quelque chose de magique, et pas mal de choses du chef d’oeuvre. Et paf l’album. J’ai un peu de mal à reconnaître la voix de James Walsh sur « Listen to your heart », qui sent fort le premier single mais s’avère tout de même un peu convenu. « All this life » et « Take a little time » plongent par contre dans une pop qui se fait encore plus groovy et légère. Et je commence à trouver ça chiant. Hélas, la suite me conforte dans ce ressenti. Mais « Sunday best » vient me sortir de ma torpeur, « Blood » et suit un chemin parallèle avec un peu moins de réussite, mais passe assez bien. « Best of me » est par contre trop « cheesy » pour moi. « Break the cycle » tombe hélas lui aussi comme un soufflé. En revanche, « Fallout » retrouve un panache qu’on espérait plus. « FIA (fuck it all) » est beaucoup moins rebelle que prévu : un coup pour rien. Et enfin, « No one else » laisse un goût amer, celui d’un disque qui compte quelques belles réussites mais qui se complaît un peu trop dans le mainstream pour me satisfaire. Après, oui, je ne parle que de moi, et ce disque se hisse au niveau des autres productions du genre. Mais certainement pas de leur premier album, qui attend toujours son digne successeur !

Site officiel

Paroles de l’album

Starsailor : All this life

Related Posts

  • 10000
    J'aime bien ces écossais. Et pourtant, j'ai bien loupé leur retour en 2013 avec leur troisième album « We need medecine ». Comment expliquer ce passage à vide, alors que « Costello music » m'avait, comme beaucoup, positivement impressionné, avec ses nombreux hits en puissance et son énergie communicative ? Et sa suite, là, « Here…
  • 10000
    Simian est le nouveau chouchou de la presse rock. Pourquoi une telle unanimité ? On peut légitimement se le demander. Ne vous attendez surtout pas à un nouveau Beatles, Radiohead ou Starsailor pour prendre un exemple plus récent. Si Simian a autant de personnalité que les formations suscitées, il l'exprime…
  • 10000
    Groupe européen par excellence, Puggy nous arrive de partout avec dans ses bagages un rock pop frais et remuant, mélange bizarre entre un Starsailor et un Maroon Five. Dès l'entame du premier morceau "Dubois", on est conquis par cette musique principalement acoustique, simple, rythmée et touchante, cette voix qui sent…
  • 10000
    Depuis leur débuts pétaradants, je ne trouve hélas dans les disques de Keane que très peu d'idées, et beaucoup, hum, d'application. Une louche de Coldplay par ici, un chouilla de Manic Street Preachers par là, un peu de U2, de Simple Minds, et l'affaire est réglée. C'est peut-être réducteur, mais…
  • 10000
    Autant le dire tout de suite, le premier album de Keane m'a ennuyé au plus haut point, sorti de l'imparable premier single. Ennui né du côté mou et consensuel du groupe, de son penchant pour l'émotion fabriquée plutôt que ressentie. Et puis il y a quelques temps, je tombe sur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *