CULTS : Host

Tiens, ça fait un bon moment que je suis Cults. Depuis ses débuts, en fait. J’avais vu en lui un acteur discret et efficace, livrant sans retenue un amour inconditionnel pour la musique des sixties. Par la suite, il a confirmé à la fois sa passion, mais aussi son état ; belle musique, petits bras. Ah, je suis cruel. C’est juste pour dire que, dès le départ, j’avais décelé chez Cults un don pour trousser de jolis titres, ciment de disques qui s’écoutent bien… Mais j’avais aussi capté que la portée de ces jolies titres était limitée, dans le temps et dans l’espace. Oui, je prends du plaisir à écouter un album du duo. Mais je l’oublie assez vite : c’est la triste vérité. « Host », donc, est le quatrième album du groupe. Il commence sous la belle étoile de « Trials », chouette titre classique dans sa forme mais accrocheur. Sur ce disque, Cults amalgame ses influences ses influences sixties et son goût pour les arrangements plus proches de styles comme le trip hop ou la pop symphonique. Et ça fonctionne assez bien. Les new yorkais enrobent leurs titres de moults effets stroboscopiques, y insufflent du groove, mais conservent leur patte. Ce qui n’empêche pas une certaine diversité dans les ambiances parmi ou au sein des titres. Alors globalement, « Host » est à la fois plus diversifié, profond, complet que ses grands frères. Le tout sans paraître décousu. Est-il plus mémorable pour autant ? Non. Mais ce n’est pas ce que j’en attendais à vrai dire, et je suis déjà satisfait de voir Cults bouger ses lignes, et continuer sa route sans feux d’artifices certes, mais sans décevoir.

Instagram

Facebook

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Quand Cults déboule en 2011 avec son premier album, il est déjà connu et reconnu. On apprécie sa pop qui ratisse assez largement dans les sixties mais emploie des tournures plus modernes, pile poil dans l’air du temps. Un bon premier album, mais un peu kleenex. Puis un deuxième, toujours…
    Tags: l, plus, cults, album, déjà, a, c, s, temps, groupe
  • 10000
    Deuxième essai pour Cults, qui sans surprise joue toujours dans la même catégorie que pour son premier album, à savoir un pop rock résolument nostalgique, léger et facile d'écoute. J'avais trouvé leur premier album plutôt bien troussé, malgré des mélodies et gimmicks un poil trop faciles. Et pour ça non…
    Tags: cults, plus, album, bien, fonctionne, duo, disque, l'album, paroles, rock
  • 10000
    Voilà le genre de disque qui me pose problème. Porté aux nues avant sa sortie, venu de nulle part ou presque (deux – trois titres postés sur internet, et voilà le travail !), pétri de bonnes intentions et d'influences sixties très sympathiques, ce premier album éponyme des New Yorkais de…
    Tags: bien, cults, disque
  • 10000
    Le monde du post punk et du shoegaze vit un renouveau depuis quelques années, ce n’est un secret pour personne. Alors qu’un groupe noir charbon aux mélodies glaçantes comme Holygram puisse débarquer subitement de son Köln natal n’a rien d’étrange. Sauf que son origine géographique n’est pour moi pas neutre.…
    Tags: d, n, a, cults, l, c, l'album, paroles, était, disque
  • 10000
    Premier point important ; Lola Marsh n’est pas Lola Marsh. Toi y’en a pas comprendre ? Bon. Lola Marsh n’est pas une personne, ça n’est même pas une référence, une métaphore. C’est une sonorité. Lola Marsh était à la base un duo qui a évolué en « vrai » groupe. Pas non plus une…
    Tags: d, a, l, n, y, musique, titres, duo, sixties, plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *