CALLIGRAM : The eye is the first circle

A priori, le mélange proposé par Calligram n’a rien d’exceptionnel : black metal + crust. Mais les gens qui le composent viennent de pays et horizons bien différents (le groupe est basé en Angleterre, composé de brésiliens, anglais, italiens et français, mais l’album est chanté en italien). Est-ce cela qui fait la richesse de « The eye is the first circle » ? Je l’ignore. En tout cas, les faits sont là ; difficile de trouver quelque chose à reprocher à ce disque. Le premier ep de ce combo polyglotte m’avait échappé. Ce deuxième essai, on s’en doute, est chargé d’une urgence et d’une rage intenses. Mais pas que. On y trouve aussi une forme de désespoir, une alternance doomisante, et ça, ça fait la différence avec les autres disques du genre. Mais bon, ça ne fait pas le gros du disque. Le gros du disque, c’est une déferlante black parfois accompagnée d’une énergie punk et de riffs hystériques. Et s’en prendre plein la gueule comme ça pendant 35 minutes, malgré les passages plus calmes, est aussi jouissif qu’éreintant. Surtout que l’ensemble des titres bénéficie d’un son très clair et propre, pas forcément de mise pour le style. Bref, on a ici un excellent disque, une première œuvre qui fait frémir autant par ses qualités que par la forte possibilité que Calligram peine à renouveler un tel exploit sur sa suite.

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    La sauvagerie, c'est un concept souvent galvaudé en territoire metal. Mais le crust metal de Martyrdod, lui, n'y est pas étranger. Le groupe a beau se revendiquer « mélodique », ce qu'il nous propose depuis 2001 en a toutes les caractéristiques. Déboulant à 200 à l'heure , les dix titres de ce…
    Tags: a, metal, plus, black, s'en, crust, c'est, disque, prendre, gueule
  • 10000
    Je me suis toujours demandé si, en l’absence de Baroness et Kylesa qui partagent la même origine géographique (Savannah, Georgie, USA), on aurait remarqué Black Tusk. Bien sûr, la musique du groupe est sympathique, mais leur autoproclamé swamp metal n’est ni plus ni moins qu’un (habile) mélange entre sludge, death…
    Tags: black, groupe, a, on, plus, c, premier, ne, style, mélange
  • 10000
    Trois titres, plus de 40mn de musique. Il y a donc toutes les chances que Nux Vomica ne pratique pas le grindcore, mais bien un genre peut-être tout aussi sauvage mais également plus aventureux. Effectivement. Hardcore, black metal, post hardcore, sludge, crust, doom, tout se conjugue au sein de ce…
    Tags: plus, metal, ne, post, premier, hardcore, the, y, on, groupe
  • 10000
    Wolvhammer, à ne pas confondre avec Wolvserpent déjà chroniqué dans ces pages (web certes, mais ça reste des pages), est un (autre) groupe américain de musique sombre, pratiquant un mélange de black metal, crust et dark heavy metal, avec une pointe de sludge. Le genre de programme qui m'allèche grandement…
  • 10000
    Cinquième album pour les allemands Downfall Of Gaïa. Depuis leurs débuts, le groupe s’est démarqué en proposant un post black atmosphérique teinté de post hardcore et de sludge. Alors non, ce n’est pas un mélange inédit, mais il s’avère suffisamment maîtrisé pour s’attirer les faveurs du public. Et petit à…
    Tags: black, trouve, y, on, bien, ne, post, paroles, désespoir, titres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *