BLACASTAN & STU BANGAS : Watson & Holmes 3 : The case of the BPM killer

Et de trois pour le duo américain le plus anglais du monde. Du moins, trois sous cette configuration et ces alias ; j’avoue ne pas toujours bien suivre ce qui se fait de leur côté, mais j’ai sauté sur ce « Watson and Holmes 3 » à peine croisé l’info, parce que depuis 2015 et le début de cette saga, le duo n’a pas cessé de se bonifier. Encore plus noir et toujours aussi bon, cette suite montre une fois de plus la maîtrise du verbe et des platines des gars, finement entourés comme d’habitude (le taulier Goretex, mais aussi Marvalyss, Nowaah The Flood et SmooVth), mais surtout bien calés dans leur univers et personnages d’adoption. Cependant, il y a un gros point noir ; le temps passe bien trop vite ici ; 27 minutes, c’est affreusement court pour un album de cette trempe. D’autant plus quand on connaît le travail de Stu Bangas en tant que beatmaker : le gars est un bourreau de travail et pond des tonnes de titres à l’année, (quasiment) tous très bons et pouvant correspondre au concept… Et une partie de ces titres finit sur des productions vierges de toute participation rap. Si c’est pas gâcher ça ! Enfin bref, si « Bulls eye », « Don’t judge me », « Crawlspace », « Behold », « Hair pins » et « Grand imperial » font parfaitement le taf, entourés d’intros et interludes de feu, on se dit que, quand même, on a pas totalement pour notre argent, et que les gars pourraient largement, en publiant un album tous les deux ans, rallonger la sauce. Très bon mais tellement frustrant !

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Deuxième épisode pour l’alliance Blacastan & Stu Bangas autour des pseudo-aventures de Watson & Holmes. Le premier m’avait amusé mais pas transporté. Toutefois, j’en ai un souvenir suffisamment bon pour donner une deuxième chance au collectif que je pense capable de petites surprises. Après une intro classique et assez dispensable,…
    Tags: plus, blacastan, se, rap, on, holmes, y, bangas, stu, watson
  • 10000
    Blacastan, c'est un mc que j'ai déjà apprécié via un « Me against the radio » en 2007, et un « Master of reality » un peu plus tard. Un flow classique, un timbre posé et efficace, un style entre old school et indie rap qui me parle bien. Stu Bangas, c'est un gus dont…
    Tags: me, blacastan, stu, bangas, rap
  • 10000
    Septième album pour les ricains de Jedi Mind Tricks et leur hip hop sombre et violent. Enfin, surtout pour Vinnie Paz, aujourd'hui seul aux commandes après le départ du pilier du groupe Stoupe The Enemy Of Mankind, préférant se concentrer sur d'autres projets. Le résultat d'un tel remaniement de personnel…
    Tags: plus, rap, bref, the, surtout, album, enfin, of, se
  • 10000
    Tous les 3 piges, Jedi Mind Tricks dégaine un nouvel album. Le précédent, malgré le retour aux affaires de Stoupe, m’avait gonflé ; trop téléphoné, trop « fan-service ». Et à vrai dire, j’aborde celui-ci avec les mêmes craintes. On le sait, Vinnie Paz sait poser son flow sur à peu près n’importe…
    Tags: plus, on, the, bien, a, album, and, toujours, of, n
  • 10000
    Le temps passe vite quand on s'amuse ; jamais je n'aurais su dire que trois ans étaient déjà passés depuis « Violence begets violence », le septième et précédent album des américains. Est-ce qu 'ils m'avaient manqué ? Oui et non. Un disque de Jedi Mind Tricks est rarement décevant, et si ces derniers temps,…
    Tags: on, the, ne, rap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *