ANDY SHAUF : The party

andyshauf_theparty

L’année dernière, je vous avais présenté ce canadien oeuvrant dans ce qu’il est convenu d’appeler tout simplement la pop. Alors oui, j’avais vu venir un disque de la trempe de « The party », bourré de chansons aux mélodies extrêmement classiques mais d’une classe beatlesienne. On se situe bien toujours en pleine constellation Elliott Smith / Sean Lennon, avec des éléments plus exotiques jazz et world music déjà rencontrés auparavant. Inutile de tergiverser ; Andy Shauf confirme tout le bien que je pensais de lui l’an dernier, et même si (heureusement ?) ce disque est moins festif que ne l’augure son titre, il mérite bien d’être célébré par les amateurs du genre.

Site officiel

Andy Shauf : The magician

Related Posts

  • 10000
    Relativement discret sur la scène pop, le canadien Andy Shauf signe ici son troisième essai, après un « Darker days » beaucoup plus lumineux et rythmé que son titre le laissait penser, et un « Waiting for the sun to leave » qui basculait dans la pop acoustique intimiste. Ce nouvel album se situe…
  • 10000
    Autant le dire de suite, j'ai un à priori positif sur We Are Scientists. Car depuis ses débuts, le groupe californien ne m'a jamais déçu. Aucune raison que ce « Helter seltzer » ne change la donne, donc ? Eh bien à en croire la très bonne « Buckle » introductive, on serait bien tenté…
  • 10000
    Dans la musique comme dans la vie, il y a les amis et les potes. The Courteeners se situent pour moi dans la deuxième catégorie, celle qu'on croise de loin en loin en se disant "ah, ouais, sympa" et qu'on oublie quelques jours plus tard. Ainsi, en 2008, "St Jude",…
  • 10000
    Elliott Smith, c'est un peu l'archétype du poète maudit. Drogue, alcool, mal-être, dépression chronique, refus du show-business, inadabtabilité à la société moderne, mort prématurée et tragique ; tout correspond au cahier de charges. Ah, oui, il faut bien entendu y ajouter un talent insolent pour écrire des bijoux pop, sensibles et…
  • 10000
    D'emblée, la pochette de cet "Alias" des anglais me fait irrémédiablement penser à celle du "You all look the same to me" d'Archive, un groupe (et un disque) que j'ai en haute estime. Bon présage. Je me souviens avoir croisé le groupe sur des playlists, mais jamais je n'ai poussé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *