SUTCLIFFE JUGEND : Offal

sutcliffelegend_offaljpg

Vous connaissez Whitehouse ? Non, mais le groupe ? Et bien Whitehouse est probablement un des sommets de la chtarbitude industrielle. Et Sutcliffe Jugend en est une émanation directe. Pour tout vous dire, je ne sais pas vraiment ce qui a poussé les membres du premier à fondé le deuxième tant leur musique est analogue, du moins pour le non initié que je suis. Slutcliffe Jugend pratique donc un genre très peu connu et reconnu, mais adulé par une petite frange de fanatiques de sensations musicales extrêmes. Stridences, déchirements, larsens, démembrements rythmiques et grotesques excroissances, rien ne nous est épargné ici… Sauf la mélodie. Ah ben oui, ça, si vous kiffez Daft Punk et David Guetta, on ne parle clairement pas de la même musique électronique ici. En revanche, si vous aimez visiter les hôpitaux psychiatriques, que le bruit du marteau-piqueur au petit matin vous berce et que vous pratiquez votre footing matinal pieds nus sur un chemin bétonné agrémenté de verre pilé, là vous êtes arrivés à bon port. « Offal », c’est quatre titres pour 55 minutes de musique qui unit Einsturzende Neubaten, le crust et la techno indus. Soit un art complexe, expérimental et à l’accroche très subtile, encore plus si on en écarte des textes qui ne visent qu’encore plus de répugnance et de misanthropie. « Offal » est une torture sonore qui peut être subie ou consentie : à vous de choisir votre camp.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Oh oui, cette pochette évoque franchement un disque de metal extrême. Pourtant, si l'ambiance ici est noir charbon, on est assez loin du black metal et compagnie. A vrai dire, je ne sais même pas dire s'il s'agit de metal. Pourtant, The Poisoned Glass se décrit comme « orchestral doom ». Oh,…
  • 10000
    Bon. Avant que vous ne commenciez à lire, je vous préviens : Gnaw Their Tongues est parmi les groupes les plus extrêmes au monde, alors âmes sensibles, passez immédiatement votre chemin. Ce huitième album, que les fans (s'il y en a) se rassurent, ne voit pas l'artiste s'assagir. Entre intensité insoutenable…
  • 10000
    Ben ouais, moi j'aime bien les trucs chelous, peu importe l'étiquette qu'ils portent. Alors forcément, ce Damaskin venu d'on ne sait où, dont on ne sait rien, mais déniché par un label parisien qui se fait un malin plaisir de fouiller les tréfonds de l'électro en quête de genres décalés…
  • 10000
    Formé en 1976, Chrome est un groupe à géométrie variable (enfin, plus trop maintenant qu'une partie des membres est décédé, mais bref) parti du punk pour explorer des univers plus sombres et expérimentaux. (trop) Vite catalogué rock industriel, Chrome en utilise certes certains codes, mais puise également dans le post…
  • 10000
    Dominick Fernow, le joyeux drille derrière Vatican Shadow, sévit depuis de nombreuses années au sein de la scène électro alternative, celle qui déconstruit, qui agresse, qui fait suer du cerveau plutôt que des guibolles. Ce qu'il propose ici, c'est un dark ambiant industriel répétitif, presque tribal, donc plus rythmé que…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *