THE RAIN WITHIN : Atomic eyes

Il y a quelques années, je chroniquais en ces pages un album du groupe Bella Morte, et le qualifiai fort peu gentiment d’insipide. Aujourd’hui, alors que je m’apprête à m’enquiller ce disque de The Rain Within, projet synth pop, je me rends compte qu’il s’agit d’un side-project du groupe précité. Ah ah, tremble, patience ! Tu risques d’être mise à l’épreuve ! Allez, hop, je me lance. « Like the devil » (ouuuh ! Bon, je me calme) déroule une synth pop lente et très mélodique. Tout à fait le genre de musique à laquelle je m’attendais… mais pas mal roulée. « Dividing line » vise même un cran au-dessus. Les influences années 80 crèvent les tympans, exploitées à grands coups de nappes rétro et d’un chant typé cold wave. Et ça marche assez bien pour qu’on continue l’écoute en chantonnant à l’occasion. Bon, je dois bien vous avouer que l’ensemble reste un peu trop léger pour moi. Musicalement, ça se tient, mélodiquement, The Rain Within a même tendance à être doué, mais « Atomic eyes » pêche par manque de rythme. On pourrait y ajouter un « s » d’ailleurs ; les titres se suivent et explorent la même voie, les mêmes sonorités, soit, mais faire concorder les bpm, c’est trop. Oh, oui, quelques fluctuations ça et là, mais rien de marquant. Quand on parle de synth pop, on pense aussi tube imparable. Et à ce niveau, on est malheureusement pas gagnants ici. The Rain Within fait certes mieux que Bella Morte (si tant est qu’on puisse comparer les deux) mais souffre peu ou prou des mêmes défauts : une linéarité gonflante, un manque de punch gênant. Peut mieux faire !

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *