THE GODDAMN GALLOWS : The trial

Est-ce que The Goddamn Gallows fait partie d’une scène ? Difficile à dire. Depuis quelques années émaillées de tournées chargées en shows mémorables, le groupe est un chaudron dans lequel bouillonnent americana, bluegrass, punk, rockabilly, metal et folie pure. Bref, The Goddamn Gallows ne ressemble à personne et n’est pas forcément facile à suivre. Mais au moins, on attend chaque nouvel album avec l’impatience en se demandant jusqu’où ils peuvent pousser le vice en restant écoutables. Eh bien, loin. « The trial » est encore une fois un melting pot délicatement maléfique où batterie puissante, accordéon traînant, voix rauque (on est parfois à la limite du black metal), banjo bluegrass, claviers tragiques, riffs heavy s’entrechoquent pour notre plus grand plaisir. Ce sixième album s’avère plus metal que les précédents, ce qui, je vous le concède, casse un peu l’équilibre de l’ensemble. Mais pour autant la magie opère toujours. Il faut dire que le combo s’y entend pour produire des titres pêchus aux mélodies entraînantes et à la virilité jamais remise en question. Alors certes, le nouveau venu aura certainement du mal à voir débarquer un gros riff ou un solo en plein milieu de deux phrases de mandoline, mais a-t-il vraiment persévéré après avoir vu la dégaine des musiciens et la pochette tout droit héritée du metal de ce disque ? Le groupe assume avoir axé les titres vers quelque chose de plus efficace sur scène, et de plus sombre aussi, sous l’influence de leurs dernières tournées avec des formations punk ou metal : c’est la suite logique du cheminement de The Goddamn Gallows pour qui a suivi son parcours. Alors on peut regretter l’évolution moins gipsypunk / cowpunk, mais ça reste un très bon disque !

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *