PERRY, Brendan : Ark

brendan perry ark

Revoici la moitié de feu Dead Can Dance pour un nouvel album solo, le deuxième seulement après la séparation du groupe culte, et onze ans après un « Eye Of The Hunter » ayant suscité plus de déception que d’intérêt. Brendan, c’est avant tout une voix, posée, profonde, retenue, et se départissant rarement d’un effet de réverbération déjà de mise dans les années fastes de son groupe précédent. On retrouve aussi dès le premier titre les influences worldisantes et le goût pour les titres qui prennent le temps de se développer (entre 6 minutes et 10 mn). Forcément, le tout baigne dans une ambiance mystico-philosophique, en rapport d’ailleurs avec une très jolie pochette qui ne laissera aucun doute concernant l’agnosticisme du bonhomme. Mais, car il y a un mais, ça sonne parfois un peu limité. C’est le prix à payer quand on veut tout faire tout seul, et qu’on bossait auparavant avec une brochette de musiciens et un alter-ego féminin… Pour autant, cet « Ark » n’est pas désagréable ; il manque seulement parfois d’envergure. Heureusement, il est assez bien composé pour que chaque fan de Dead Can Dance trouve de quoi se mettre sous la dent. Pour moi par exemple qui n’apprécie vraiment que « Within The Realms Of A Dying Sun » (appelez-moi hérétique), c’est « This Boy » qui me transporte, et « Crescent » à un degré moindre. Cela justifie-t-il l’achat de l’album ? A vous de voir, mais un morceau exceptionnel tous les onze ans, on peut considérer que oui !

Paroles de l’album

Site officiel

Brendan Perry : This boy

Related Posts

  • 79
    No Good Men, ce sont d'abord trois frangins qui partagent la même passion pour le punk rock mélodique. Un beau jour de 2001, ils décident d'unir leurs forces pour former un groupe dévolu à leur genre musical préféré. Après un léger remaniement de personnel (exit un frangin et bonjour un…
    Tags: un, de, c'est
  • 78
    Ah, Kruger, combien d'obstacles avons-nous dû éviter pour nous retrouver ensemble aujourd'hui ? Combien de fois les sirènes du destin ont-elles essayé de nous détourner l'un de l'autre, mon Roméo suisse ? De quelle façon des muses diaboliques et de jeunes gredins ont-ils dérobé à mes douces esgourdes les douces…
    Tags: de, se, un
  • 76
    Monsieur Cohen est un dinosaure du rock, personne ne dira le contraire. D'ailleurs il le porte sur son visage. Non, je ne parle pas des rides et des ridules contre lesquelles certaines stars se battent, mais de ces lunettes « Starsky et Hutch » qu'il arbore avec un certain panache sur la…
    Tags: de, un, une, se
  • 75
    Et un de plus ! Les best of de Cure ne manquent pas ces dernières années. Ah non, là c'est un greatest hits, c'est pas pareil qu'on me dit ! Content de l'apprendre, mais je ne vois pas franchement la différence... Je ne m'étendrais pas sur le choix des titres,…
    Tags: de, un, c'est
  • 74
    L'impact de Dan Swano sur la production metal scandinave est énorme, c'est un fait. Mais non content d'être un grand producteur, celui-ci excelle également dans la composition, autant en solo qu'en groupe ; Edge Of Sanity, Nightingale, le projet Moontower, Bloodbath...Tiens, restez sur le territoire de ces derniers, et vous…
    Tags: de, un, une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *