MARTYRDOD : List

martyrdod_list

La sauvagerie, c’est un concept souvent galvaudé en territoire metal. Mais le crust metal de Martyrdod, lui, n’y est pas étranger. Le groupe a beau se revendiquer « mélodique », ce qu’il nous propose depuis 2001 en a toutes les caractéristiques. Déboulant à 200 à l’heure , les dix titres de ce sixième album n’autorisent l’auditeur à se reposer qu’au cours d’un « Dromtid » de bien courte durée. Le black metal n’est jamais loin, le thrash non plus. Bon, ceci dit, la redite non plus : le crust a quand même une certaine tendance à être répétitif, puisque basé sur des éléments triés sur le volet, et dans une configuration restreinte. Mais vous savez quoi ? On s’en fout. S’en prendre plein la gueule, limite plus que sur un disque de black pur, c’est ce qu’on vient chercher ici. Il faut dire que la part du rock n’roll dans la musique de Martyrdod est majoritaire, et que cette énergie du malin fait pencher la balance en la faveur de « List ». Pas pour les petits joueurs.

Site officiel

Martyrdöd : Harmagedon

Related Posts

  • 10000
    Disfear est une formation suédoise qui, à l’instar d’Entombed ou d’Impaled Nazarene, pratique un hard rock n’ roll crade à souhait et fortement influencé par le hardcore et le death. Il n’y a a pas à se tromper ici ; guitares accordées trois tons en dessous, son crust parfait (crade…
  • 10000
    Dans la sphère hardcore metal, surpeuplée s'il en est, il est très difficile de faire son trou. Dans tout le vieux continent, on a vu apparaître et grandir des dizaines, des centaines de groupes, désireux de mixer hardcore old school et nouveaux courants du metal extrême. Pour avoir du succès,…
  • 10000
    Weekend Nachos n'est pas connu pour son tempérament tendre et câlin. Et même sans avoir un souvenir précis ou même ému du combo, je me rappelle d'une horde de brutes privilégiant la violence à l'ambiance, entre grindcore, hardcore, death et sludge. Pour ce troisième album, le groupe a décidé de…
  • 10000
    Je ne connaissais pas Death Wolf il y a trois jours. Pourtant, le groupe existe depuis 2000 et sort aujourd'hui son troisième album. Et là, vous allez me dire ; il y a un loup (ah ah !). Nan, parce que, quand même, avec sa longévité et sa discographie, si…
  • 10000
    Alors ça, pour une surprise ! Je pourrais vous faire croire que je suivais Leftover Crack depuis des années, épiait chacun de ses mouvements, guettait l'oeil fébrile une future sortie d'album. Il n'en est rien. En fait, en posant les tympans sur ce disque, j'étais persuadé que j'en avais raté un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *