LOS LOS : Viva Los Los

los los viva

Une troupe de pignoufs du metal ont décidé de reprendre des « classiques » du mauvais goût latino en donnant vie à un Rammstein chicano. Non, vous n’hallucinez pas, tout est vrai, et étant donné ma grande déviance, mon goût exagéré pour les reprises, c’était forcément un boulot pour moi que de chroniquer l’objet. Beaucoup moins fou et violent que les Ten Masked Men, les Les (tiens c’est pas déjà pris comme nom de groupe ça ?) n’en font pas moins un boucan du diable, et sont très carrés et consciencieux dans l’exécution de leurs titres « fétiches ». Et « exécution », c’est bien le mot. Car, sans vouloir défendre les versions originales, il faut tout de même avouer que leur côté bêtement entraînant a ici fait place à des riffs un peu lourdauds n’ayant pas grand-chose à voir avec la tonalité de départ, et le groupe n’en ressort pas grandi. C’est regrettable, tant cette initiative bienvenue aurait pu donner un résultat formidable si elle avait été abordée avec un peu plus de créativité et de talent.

Related Posts

  • 74
    Les Marseillais de Dagoba sont sur une pente ascendante depuis un bon petit paquet d'années, et font tout pour rester sur le devant de la scène, s'imposant un rythme de croisière, une qualité compositive et une puissance rares. Bon, certes, la recette bouge peu ou pas du tout (ici, un…
    Tags: de, un, à

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *