ARBOGAST, Luc : Odysseus

luc arbogast odysseus

Bien rares sont les sorties de disques de musique médiévale aujourd’hui. Alors quand il y a une sortie française (et non allemande ou issue du milieu metal comme d’habitude), fusse-t-elle le produit d’une télé-réalité, il faut au moins avoir la curiosité d’y jeter une oreille. Bon, en même temps, renseignement pris, le monsieur a bien des origines musicales metal et sa maman est d’origine allemande. Bref. Luc Arbogast a fait impression de par sa faculté à chanter de façon très juste dans les aigus et les médiums, ainsi que par sa maîtrise d’un répertoire et d’une instrumentation traditionnelle. Maîtrise qui ne se dément jamais sur ce premier album sorti en grande pompe et rencontrant un succès certain, là où les autres disques autoproduits du monsieur étaient restés confidentiels. Comme quoi, la célébrité, ça a parfois du bon. Car oui, ce disque est plein de qualités, et ne fait qu’assez peu de concessions à la loi du commerce. Certes, c’est rythmé, produit très proprement, et les titres choisis sont classiques et efficaces, entre traditionnels revisités, compositions originales et reprises (la déjà connue version de « Mad World »). Mais ça reste beaucoup plus du traditionnel bien revisité que de la variète infâme. Et connaissant le passé du bonhomme et son attachement au genre, on ne doute pas de sa sincérité et son investissement sur ce disque. On ne peut donc que s’enorgueillir du succès de cet album !

Site officiel

Luc Arbogast : Nausicaa (La Mauldau)

Related Posts

  • 10000
    Luc Arbogast a semble-t-il compris que l'engouement du grand public pour le genre médiéval n'étant pas amené à perdurer des siècles, il vaut mieux surfer sur la vague et ne pas laisser retomber la sauce. Nous voici donc face à face avec un deuxième album du "renouveau" dans la droite…
  • 10000
    L'Allemagne, pour ceux qui ne le savent pas encore, est la mère patrie de la musique médiévale et néo-médiévale. Incroyable, le nombre de combos issus de cette branche musicale qui jouent des coudes pour gagner l'affection de fans pas si nombreux. Aujourd'hui, nous allons nous pencher sur le cas de…
  • 10000
    J’avais été agréablement surpris par le premier essai des allemands de Potentia Animi, qui se révélait entraînant et relativement audacieux par rapport à la horde de tâcherons oeuvrant dans le même genre musical, à savoir le rock médiéval en langue maternelle. Un genre peu apprécié dans nos terres, mis à…
  • 10000
    Les hurluberlus de Matmos nous viennent de Californie et mixent allègrement musique électronique et médiévale. Mais attention, on est pas chez Era ici, « The Civil War » est plutôt un sacré bordel, et pas toujours du meilleur goût. En fait, l’album s’adresse plus aux fans d’électronica triturée qu’à ceux…
  • 10000
    Formé en 2005 par des frangins metalleux suédois, Fejd est une formation intéressante à bien des égards. Tout d'abord parce que son propos est de pratiquer une musique médiévale folk vierge de tout artifice metal mais en reprenant l'intensité et les constructions du genre et les transposant avec des instruments…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *