LOFFLER, Christian : Lys

Christian Loffler, c’est un type dont vous pourriez adorer écouter la musique mais avec qui vous pourriez tout aussi bien détester traîner. Mais c’est aussi quelqu’un qui doit assez bien vivre le confinement actuel. Parce que la bio explique bien que le monsieur aime se cloîtrer dans un lieu isolé, loin de toute distraction, pour peindre et composer. Et qu’est-ce qu’il compose ? Un mélange entre trip hop, house, electronica et ambiant. « Lys » s’inscrit dans une tradition de disques mélancoliques, mélodiques, beaux et atmosphériques. Rien de bien original ni unique, j’en conviens. Mais voilà, Christian Löffler est de ces petits artisans méticuleux qui accouchent de petites pépites modestes. Joliment illustré par lui-même, ce disque, le quatrième album de l’allemand, recèle cependant quelques surprises. Oh, rien d’incroyable, juste des titres chantés ici et là. Voix féminines, voix masculines, entrelacs mélodiques, délicates programmations, ambiances feutrées et rythmes obsessionnels se confondent pour aboutir à une petite bulle d’une heure, hors du temps. Un joli petit disque sans prétention.

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Goldie est une légende de la musique électronique, ça ne fait pas un pli. Mais il faut bien reconnaître que le bonhomme, s’il aime les défis et l’expérimentation sonore, ne se soucie pas souvent du caractère écoutable de ses œuvres. Eh bien, ravalez votre salive, vils crapauds, parce qu’ici, on…
    Tags: se, aime, bien, titres, ambiant, disque, voix, oh, album, https://open.spotify.com/album
  • 10000
    En 2015, je m’extasiais avec réserve sur le premier album des suisses de Len Sander, qui pratiquait alors un trip hop dont la classe rivalisait avec le classicisme. En « The future of lovers », je m’attendais à trouver un digne successeur. Mais la très ambiant « Moving into love » va bien vite…
    Tags: bien, titres, album, ambiant, dont, hop, trip, disque, house
  • 10000
    Nommer un disque « For your eyes only » tient forcément de l’humour ou de la folie douce. Lorsque « To keep inside », ce n’est pas le premier qui saute aux yeux : on ressent ici une noirceur et une pesanteur héritée d’un Black Heart Procession, mais coupée à l’electro-pop désillusoire de The Notwist.…
    Tags: assez, titres, se, mélodiques, entrelacs, disques, unique, house, ambiant, disque
  • 10000
    Monokle, c'est un jeune homme russe dont la musique se situe quelque part entre une electro ambiant froide et quelque chose de beaucoup plus dansant et anodin. Enfin, bien entendu, anodin est un vilain mot, et n'est pas forcément adapté. Car «Rings », deuxième opus du monsieur, n'est pas un album-kleenex.…
    Tags: se, entre, house, electronica, ambiant
  • 10000
    Et ben, ça pour une surprise ! Je suis de ceux qui chérissent les deux premier albums de Neil Barnes sous le nom Leftfield pour ce qu'ils sont ; des témoins (vieillissants) du côté visionnaire de leur auteur en matière de musique électronique. Car oui, « Leftism » et « Rythm and stealth » ont fait…
    Tags: c'est, trip, hop, house, electronica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *