HONCHO : Burning In Water, Drowning In Fire

honcho burning

Je ne connais ce groupe ni d’Eve ni d’Adam, je n’ai pas eu l’honneur de les découvrir sur leur premier opus « Corporate Rock », je n’ai même jamais entendu la moindre note de la formation précédente (Jack In The Box) de leur nouveau chanteur. Et pourtant j’ai l’impression d’avoir déjà entendu la musique de Honcho quelque part. Alors oui, il y a du stoner, aucun doute là-dessus, mais… autre chose… Ça y est, je le tiens. Alice In Chains. Et pourquoi pas même un chouilla de Soundgarden. Oui, ça ressemble au mélange de ces trois éléments. Mais il faut dire que c’est sacrément bien fait. Si Staley était encore de ce monde, nul doute qu’il adhérerait à ces chansons rock et groovy, pourvues de riffs plus velus (et gras ?) qu’un Demis Roussos de bataille. La voix n’est d’ailleurs parfois pas si loin…Bref. Arrêtons là les comparaisons, Honcho a réussi à se forger une personnalité, et s’il l’a taillée à la machette parmi la jungle épaisse de ses influences, il n’en a que plus de mérite, non ? Pour les nostalgiques et les amateurs de stoner light, Honcho sera donc une découverte très plaisante.

Site officiel

Honcho : Some say

Related Posts

  • 79
    Je dois avouer que j'attendais beaucoup de cet album, tant “Maudits soient les yeux fermés”, le morceau présent sur la bande originale du blockbuster “Taxi” premier du nom m'avait impressionné et conquis. Chiens de Paille s'est imposé à moi par sa distance au monde, sa froide lucidité. La vérité, la…
    Tags: de, à

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *