TERRANOVA : Digital Tenderness

terranova digital

Les allemands de Terranova profitent du revival 80’s pour revenir nous chatouiller les oreilles avec un album franchement electro-pop régressif. Et on pourrait même rajouter  » la queue entre les jambes « , tant ces douze titres restent au ras du sol sans jamais susciter autre chose qu’un plaisir diffus qui s’efface bien vite, plus vite même qu’il n’est venu. Tout ici sent le réchauffé ; des sons usés jusqu’à la corde jusqu’aux mélodies en accès libre chez triphopdupauvre.net, en passant par la voix de Jayney Klimek, chanteuse invitée sur cet album, qui ressemble à un enfant non reconnu entre Beth Gibbons de Portishead et Massive Attack. Alors oui, ça se laisse écouter, mais c’est vraiment trèèèès loin de la qualité habituelle des productions de Terranova, à la limite de la mauvaise parodie. Beurk.

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Pour moi simple projet électro de plus sur une scène déjà surpeuplée, Client démarre son premier effort par une séance d’autosatisfaction et de nombrilisme. De l’art ou du cochon ? on supposera, n’ayant que fort peu d’informations sur la formation, qu’il s’agit évidemment de second degré. Les deux titres suivants…
    Tags: de
  • 10000
    Déjà consacré phénomène électro d