YOUSSOUPHA : Ngrtd

youssoupha_ngrtd

Revenir sur le devant de la scène, les spots en pleine gueule, après l’album de la reconnaissance, ça peut être sacrément déstabilisant. Youssoupha a accompli des prouesses avec « Noir Désir », gagné des millions de fans, fait tomber des barrières, pactisé avec le succès. Un pacte qui va se concrétiser par une continuité sur ce chemin de la gloire ; ça ne fait pas un pli. Mais ce disque a les défauts de ses qualités ; les yeux et les bras grands ouverts, il accueille en son sein toute la culture musicale de son auteur, ce qui en fait un album d’une grande richesse et diversité, plus chanson – world – rap que strictement hip-hop. Côté textes, Youssoupha démolit puis rebâtit le concept de l’égotrip, en basant pas mal de ses textes sur son histoire, sans pourtant se glorifier au passage. « Ngrtd » est une autobiographie musicale fine et intelligente, joue et se joue des codes du genre. Une sorte de blague dans la blague. Youssoupha en fait-il trop ? Et surtout ; y’a-t-il encore une place dans le cœur des fans pour lui ? Oh, non pas que ce disque soit à jeter, non. Il va juste encore plus loin que son prédécesseur à tout les niveaux, et ce jeu d’équilibriste pourrait très bien lui porter préjudice, le destiner au public mainstream plutôt qu’à son cœur de cible rap. Nul doute que le mc en a pleinement conscience, et s’en moque. Ni stratégie ni inconscience, cette position assumée n’est rien que le cheminement naturel d’un artiste sincère. A vous de voir si vous voulez le suivre sur ce chemin…

Paroles de l’album

Site officiel

Youssoupha : Où est l’amour ?

Youssoupha : Entourage

Youssoupha : Mannschaft

Related Posts

  • 10000
    Youssoupha, c'est la relève d'un rap français engagé et intelligent. Le jeune homme manie les mots sans langue de bois, sait être agressif et caustique, mais prône la non-violence et l'ouverture d'esprit, le désenclavement. Un rap qui ne ferme les yeux sur rien, ni sur les faiblesses et les contradictions…
  • 10000
    Oh, putain, ça nous rajeunit pas. J'étais à l'époque d'Arsenik un inconditionnel des rimes riches et des textes incisifs de Lino et son frangin Calbo. Vous pouvez d'ailleurs retrouver les chroniques sur ce site. Mais j'avais complètement loupé son premier album solo. Pas loupé grand-chose, me disent certains esprits éclairés.…
  • 10000
    Médine est au 11 septembre 2001 ce que « Démineur » est au 7 janvier 2015 : un dommage collatéral. Et si d'aucuns aimeraient le faire passer pour un point de détail de l'histoire du rap français, ceux qui ont déjà pris la peine de lire ses textes savent qu'il n'en est rien.…
  • 10000
    Difficile de tenir sur le long terme dans un genre aussi fluctuant et inconstant que le rap français. Après 20 ans de carrière, Kery James, qui est passé par bien des épreuves, s'accorde le droit de faire un bilan, en reprenant des textes qui ont marqué son histoire, ne les…
  • 10000
    Troisième album pour Rocé, l'un des mc les plus lettrés et intéressants de la scène française. S'éloignant des sons free jazz qui peuplaient son précédent effort, Rocé choisit ici de donner des couleurs à la fois groovy et inhabituelles à son rap conscient, habillant ses titres sans les étouffer. « L'être…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *