XANDER HARRIS : California chrome

Petit copain des post rockeurs de Mogwai, Xander Harris n’évolue pas du tout dans les mêmes sphères. Si le nom évoque sans grande ambiguïté Buffy contre les vampires, la musique elle, est moins teenager mais tout aussi creepy que l’on peut s’y attendre. Soit une ebm / synth wave aux ambiances très sombres et sonorités très rétro, et huit titres entièrement instrumentaux (oui, c’est un peu chiche) qui tapent dans le mille à chaque fois à défaut de se montrer exceptionnellement inventifs et frais. De californien, Xander Harris n’a pas grand-chose, ni le soleil ni les filles ni l’insouciance, loin s’en faut. Et en plus, son créateur est Texan. Bref, il plane sur ce disque un parfum de nineties, version américano-canadienne ; ambiances mystérieuses, rythmes hypnotiques, légères incartades cinématographiques, tout est réuni pour faire passer un très agréable moment aux amateurs du genre, que ceux-ci soient des nostalgiques d’une époque révolue ou de nouveaux adeptes d’un style pseudo-émergeant.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Que je vous présente une sortie synth wave, ça n'est pas une révolution. Mais que la formation qui l'a fait naître soit signée sur un label ouvertement metal extrême, ça, c'est plus rare. Oh, bien sûr, souvent, les petits gars derrière ne sont pas si éloignés de ce style musical…
  • 10000
    Versant sale et méchant d'une scène synth wave en odeur de sainteté, Perturbator avait traversé ma route comme un bolide en 2014 avec son « Dangerous days », me laissant globalement convaincu même si je trouvais le disque inégal. Deux ans plus tard, je veux bien entendu me rendre compte par moi-même…
  • 10000
    Le Tommy en question est un (autre) chantre de la synthwave à la française et un collègue de label de Perturbator, qu'il invite d'ailleurs sur un titre de ce troisième disque s'avérant être un album-concept. Parler d'album-concept pour une histoire sans paroles peut certes paraître déplacé, mais après tout c'est…
  • 10000
    Lorsque le renouveau de la scène synth pop a déboulé dans mon salon avec sa cohorte de sonorités vintage, ma femme s'est empressée de se gausser de « ma musique de Jean-Michel Jarre ». J'ai alors défendu becs et ongles Kavinsky et ses compères, dans un combat vain contre l'indifférence. Bon, cette…
  • 10000
    Nouveau venu dans le petit monde du revival synth pop aux sonorités 8-bit, Gunship arrive avec un train de retard mais plein de bonne volonté. Proposant un format plus pop que ses compères Penetrator, Kavinsky et autres Carpenter Brut (dont on retrouve d'ailleurs un remix en fin de parcours), le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *