WOLF KING : Loyal to the soil

Le nom de Wolf King ne me disait rien, alors au vu de la pochette de ce premier album, j’ai émis l’hypothèse qu’il s’agissait d’un énième groupe revival heavy doom metal. Ce en quoi le riff introductif de « Hail the ash » ne me contredit pas du tout. Mais une quarantaine de secondes plus tard, Wolf King abat ses cartes ; ici, c’est blackcore à tous les étages. Certes, le combo américain sait ralentir le tempo histoire de tirer le meilleur parti possible pour ses riffs. Et qu’est-ce qu’on a d’autre ? De grosses influences death, autant dans le chant que la musique, un chant criard à la Kickback… et un son à la fois grave comme le death suédois, et moderne comme le blackcore actuel. Ah, et aussi un certain sens du riff qui va bien, ni trop alambiqué ni trop bas du front. Autant vous dire que tout ça dépote pas mal. « Loyal to the soil » se montre en effet plus que convaincant. Ses onze titres varient en intensité et en durée, ni trop étirés ni trop expéditifs, et s’avèrent tous remarquablement accrocheurs. Bien sûr, on est pas ébahis par l’originalité de l’ensemble, mais pour ce genre d’exercice, c’est presque du superflu. Alors bienvenue à Wolf King et longue route à lui !

Site officiel

Wolf King : Greater power

Related Posts

  • 10000
    VI est un groupe parisien de metal noir qui sort avec «De praestgiis angelorum » son premier album après un ep et un split, que je n'ai jamais eu l'occasion d'écouter. Ce premier opus est donc la carte de visite du combo pour moi. Et il ne tarde pas à me…
  • 10000
    Trois titres, plus de 40mn de musique. Il y a donc toutes les chances que Nux Vomica ne pratique pas le grindcore, mais bien un genre peut-être tout aussi sauvage mais également plus aventureux. Effectivement. Hardcore, black metal, post hardcore, sludge, crust, doom, tout se conjugue au sein de ce…
  • 10000
    Ma dernière rencontre avec les suisses d'Impure Wilhelmina date de 2008. J'en avais un excellent souvenir, c'est pourquoi quand j'ai repéré la sortie de leur nouvel album, j'ai eu hâte d'y découvrir leur évolution. En parcourant le net à la recherche d'infos, ma première réaction c'est l'étonnement : le groupe…
  • 10000
    Path Of No Return, quartette suédois, ne pratique ni le death, ni le black, ni le heavy prog’. C’était la première information remarquable du jour. Le truc de ces mousquetaires du son, c’est tout simplement le crossover metal hardcore. Un genre surpeuplé mais qui ne cesse d’attirer de nouveaux adeptes.…
  • 10000
    Lychgate n’a ni pays fixe, ni style bien défini. Le groupe, formé de têtes pensantes du black pour la plupart, sort ici son troisième album . Un disque aux six titres pas trop longs mais terriblement complexes et progressifs. Des titres qui alternent entre moments épiques, souffles malsains et folie pure.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *