WINTERFYLLETH : The hallowing of heirdom

Il y a quelques années, alors que Winterfylleth foulait ses premières scènes, on découvrait en lui un nouveau chantre du black metal épique et atmosphérique. En fait, on y a très vite perçu une certaine bipolarité ; entre le black atmo et le dark folk, le groupe avait du mal à choisir. Eh bien, quelques années et cinq disques plus tard, les plus maniaques d’entre-vous seront heureux d’apprendre que ça y est, le combo anglais a fait un choix. En effet, ce sixième album marque la totale absence des riffs et du chant black metal, pour se concentrer sur un style qui se rapproche beaucoup plus d’un Empyrium ou d’un Ulvesang plus récemment chroniqué dans ces pages. Soit une dark folk mélancolique, poétique et d’une beauté simple mais touchante, riche en instruments acoustiques, rehaussée de quelques claviers et choeurs épiques. Assez généreux, Winterfylleth nous en sert quasiment une heure, et prend bien garde de ne pas nous assommer avec des redites d’un titre à l’autre : on appréciera le geste. Mais on apprécie encore plus la manière dont sont (joliment) agencés les douze titres de cet album, belles pièces sachant autant jouer la sobriété et le minimalisme qu’user d’une orchestration luxuriante et grand angle. Et c’est là sans nul doute la marque d’un grand que les plus perspicaces avaient déjà perçu auparavant, et que les réfractaires au metal noir ne pourront plus nier ici. Superbe !

Site officiel

Paroles de l’album

Winterfylleth : The hallowing of heirdom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *