WILLIAMS, Saul : The Inevitable Rise And Liberation Of Niggy Tardust

the-inevitable-rise-and-liberation-of-niggytardust-500841d25dba9

Oh, Saul, comme le temps fut long depuis ton dernier album ! Certes, ça ne fait que deux ans, mais en terrain slam ou hip-hop, comme tu es le seul à faire tomber les barrières et exploser les œillères avec un tel talent, je ne me lasse pas de te redécouvrir. Avec ce troisième album, tu as voulu faire tout plus grand : plus fou, plus riche, plus éclectique, plus produit, plus polémique / politique…Et du coup, il a les défauts qui vont avec ses ambitions ; c’est une jungle, trop dense et anarchique. C’est une démonstration de maîtrise, qui rate trop souvent sa cible à force de tourner autour de dix manières différentes. C’est une science, qui manque de viscères. Oui, bien sûr, il y a de super titres (« WTF », « Skin Of A Drum », « No One Ever Does »…), mais c’est hélas assez peu par rapport aux petits bijoux que sont tes premiers albums, qui étaient eux, certes moins « grandioses », mais exempts de ces défauts…Bah, ne te bile pas avec ça, je ne t’accuse pas de te vendre ou d’avoir perdu la flamme, juste de t’être laissé emporter, d’avoir voulu jouer de toutes tes cordes en même temps plutôt que de privilégier le sentiment. On sait que tu as du talent, Saul, pas la peine d’essayer de nous le prouver, sois juste toi même, simple, sincère, efficace…

Paroles de l’album

Site officiel

Saul Williams : DNA

Saul Williams : Sunday bloody sunday

Related Posts

  • 74
    Les deux premiers (et ultimes) albums de Programme, "Mon Cerveau dans ma bouche" et "L'enfer tiède", avaient poussé encore un peu plus loin le son et l'univers de Diabologum. Jusqu'au point de non-retour ? C'est ce que doivent penser Arnaud Michniak et Damien Bétous, de nouveau collègues de déconstruction sonore…
    Tags: de, c'est, plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *