WHITE, Jack : Lazaretto

jackwhite_lazaretto

On savait Jack White fortement influencé par la musique de ses parents. Influences qu’on avait déjà largement vu transparaître autant sur son album solo précédent que chez les Raconteurs, les Dead Weather ou même au travers de l’album en compagnie de sa dulcinée Karen Elson. Et bien ce « Lazaretto » semble y être tout entier dédié; blues rock, rock garage, country rock, folk rock, pop rock, toute la musique des années 60-70 pourrait être taguée dans cet album. De là à en conclure que les onze titres ici présents sont autant de clichés, il y a un pas que je ne vous laisserai pas franchir. Plus exactement, ce seraient plutôt des instantanés des envies et de l’univers du moment de « l’autre » monsieur White. Seulement, on a parfois l’impression d’être confrontés à un album de tribute-band plutôt qu’à un Jack White. Entendez par là qu’aucun titre ne se prête vraiment à un gros tirage, à part peut-être « Would you fight for my love ? ». Bon mais loin d’être génial, ce nouvel album se contente du minimum syndical, enchaînant les titres déjà entendus, les arrangements « traditionnels » et les gimmicks de série. Le disque passe, et finalement aucune chanson ne pénètre la barrière de l’habitude. La rock star se fait plaisir certes, mais en oublie ses auditeurs, certainement là pour autre chose qu’assister à un boeuf du dimanche. Une heure de classic 21 feraient tout aussi bien l’affaire à vrai dire. Moyen.

Site officiel

Paroles de l’album

Jack White : Lazaretto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *