WARDRUNA : Runaljod – Ragnarok

wardruna_2016_runaljodragnarok_cover

Wardruna est le bébé d’un ancien metalleux passionné d’une culture viking dont il s’essaie à créer le prolongement musical depuis 2003. Depuis, le succès est passé par là. D’abord porté aux nues par le microcosme metal extrême, il a plus tard été découvert par toute une frange du public neo folk… et enfin par le grand public, d’une manière un peu détournée, par l’intégration de l’art de son auteur au sein d’une série à succès (« Vikings »). Et en plus, pour ceux qui cherchent bien, on voit même sa trogne dedans. Bref. Kvitrafn est parvenu ici à la fin d’un voyage sous forme de trilogie ; on s’attend donc à une fin en apothéose. L’épopée débute par un « Tyr » très héroïque, ce qui correspond d’ailleurs à la couleur dominante de ce 3e album. Instruments traditionnels, choeurs épiques, rythmes guerriers : le souffle d’une authenticité rêvée emporte l’auditeur loin de sa réalité, à travers les fjords, survolant les chants de batailles, suivant les troupeaux d’aurochs au sein d’une nature encore sauvage et souveraine. Les voix (masculines, féminines, enfantines) sont encore une fois un véritable moteur. Elles s’entremêlent et se répondent, et augmentent encore la sensation de transe qu’on peut ressentir parfois. « Runaljod – Ragnarok » est une autre très belle proposition du norvégien. On espère que la prochaine étape sera tout aussi passionnante, mais en attendant, on ne peut être qu’impressionné et enthousiasmé !

Paroles de l’album
Paroles de l’album

Site officiel
Site officiel

Wardruna : Raido

Related Posts

  • 10000
    Il fallait bien que ça arrive, et c'est arrivé. En 2014, pour être précis. Quoi donc ? Et bien, la rencontre de deux têtes pensantes de la musique neo-viking, classique versus metal, j'ai nommé Ivar d'Enslaved et Einar de Wardruna. Et là, vous vous dites « mais pourquoi diable ça ne nous…
  • 10000
    Formé en 2005 par des frangins metalleux suédois, Fejd est une formation intéressante à bien des égards. Tout d'abord parce que son propos est de pratiquer une musique médiévale folk vierge de tout artifice metal mais en reprenant l'intensité et les constructions du genre et les transposant avec des instruments…
  • 10000
    Attention osni ! Corde Oblique, formation transalpine jusqu'alors inconnue, atterrit aujourd'hui dans le lecteur de ma chaîne hi-fi avec son mélange étrange entre musique médiévale, dark folk et rock progressif. Alternant entre chant masculin et féminin, italien et anglais, Corde Oblique fait tout pour déstabiliser son auditoire. Le déstabiliser oui,…
  • 10000
    Alors ça, c'est le genre de disque que je rêve de rencontrer tous les jours. Un truc inattendu, original, un peu fou, un univers unique dans lequel tu entres à pas de loup, pas bien sûr de l'issue du voyage qui t'a amené jusque-là. Et même si tu n'es pas…
  • 10000
    Bon, je dois vous avouer que ce quatrième album des frangins Rimmerfors me fait un peu peur. Oui, bien sûr, j'ai confiance en leur talent, ils ont prouvé à de nombreuses reprises qu'ils savaient composer des titres percutants et touchants. Mais je ne suis pas certain de partager leur choix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *