VEDDER, Eddie : Ukulele Songs

vedder-ukulele-songs-album-cover

Je fais partie de ceux qui ont plus apprécié le film « Into The Wild » que sa bande originale, composée et interprétée par monsieur Eddie Vedder. Oh, je la trouve très écoutable, mais de là à qualifier de géniales des chansons qui ne sont ni plus ni moins que de bonnes folk-songs chantées par un héros de mon adolescence, il y a pas que je ne franchirais pas. Bâti à peu près sur le même schéma, ce « Ukulele Songs » au titre purement descriptif débarque aujourd’hui et connaît les mêmes critiques dithyrambiques. J’ai beau analyser la situation, retourner la chose dans tous les sens, je ne comprends pas pourquoi. Bon. La pochette est sympa. Le ukulélé, c’est sympa aussi. Sur un titre ou deux. Pour apporter quelques chose de plus. Pas forcément sur tout un disque, et en tant qu’épine dorsale de chansons qui sont tellement similaires qu’on dirait qu’elles sont bâties avec les mêmes accords mais dans un ordre différent. « Ukulele Songs », c’est quand même seize plages. Alors quand on s’ennuie même pendant la première, la plus énervée de toutes (« Can’t Keep », reprise de Pearl Jam), autant vous dire que ça paraît vite interminable. C’est un Eddie apaisé qui œuvre ici. Moi je préférais le torturé.

Paroles de l’album

Site officiel

Eddie Vedder : Can’t keep

Related Posts

  • 73
    Et un de plus ! Les best of de Cure ne manquent pas ces dernières années. Ah non, là c'est un greatest hits, c'est pas pareil qu'on me dit ! Content de l'apprendre, mais je ne vois pas franchement la différence... Je ne m'étendrais pas sur le choix des titres,…
    Tags: de, un, c'est, ne
  • 70
    Deuxième album pour ces suisses au nom difficile, évoquant certainement la ville du siège de la Nasa ukrainienne. Car d'espace, il en est question ici. Quatre titres pour plus d'une heure de musique, c'est vous l'aurez compris un voyage au coeur du post-rock qui nous est proposé ici. Mais pas…
    Tags: de, plus, un, même
  • 70
    J'étais de ceux que « In Rainbows » a déçu. Trop propret, trop facile, comme si une certaine convenance musicale de la part du groupe devait contrebalancer l'audace commerciale, le doigt d'honneur tendu nonchalamment aux majors et à leur modèle économique en fin de vie. Ok, c'est bien beau les idées, mais…
    Tags: de, plus, un

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *