VANHELGD : Relics of sulphur salvation

LP_cover.indd

Vanhelgd est suédois, et ça s’entend. Je ne connaissais pas le groupe il y a 5 minutes, mais on y retrouve le son de guitare caractéristique du dark/death metal des 90’s, celui des Entombed, Unleashed et Dissection. Mais voilà, là où certains se contentent d’essayer maladroitement de singer un son ou un style, Vanhelgd, lui, y parvient sans mal. Entre death et dark metal, ce troisième album du groupe joue la carte du classique et efficace. Oui, je sais, ça a l’air bateau dit comme ça, et c’est clair que Vanhelgd ne brille pas par son originalité, mais il fait tout de même preuve d’un savoir-faire impressionnant pour bâtir des titres accrocheurs et sauvages. Ce qui aboutit à faire de « Relics of sulphur salvation » un album très très fréquentable, l’un des meilleurs entendus dans le genre depuis bien longtemps, ce qui me fait m’interroger sur la confidentialité de ces artisans de l’extrême : noyés dans la masse, brusque progression ou vilain squelette dans le placard ? Bah, ce n’est certes pas la journée de la procrastination, mais il sera toujours temps de s’inquiéter de ça demain. Aujourd’hui, je me contenterai de profiter de ce petit cadeau bien sympathique !

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *