TWO DOOR CINEMA CLUB : Tourist History

two_door_cinema_club_-_tourist_history

Dans la famille coqueluche indie, je demande les irlandais de Two Door Cinema Club. Titres courts et accrocheurs, production signée Elliot James (Bloc Party), cela suffit-il à faire du groupe des héros ? Alors oui, des morceaux comme « Come Back Home » ou « What You Know » font mouche immédiatement, et l’ensemble sent bon l’insouciance et le bon esprit. Un bout de Phoenix (« Something Good Can Work » est assez transparente…), de Bloc Party, d’Interpol dernière heure, de Franz Ferdinand… Emballez-moi le tout, sortez les looks « intellos branchouille », et en route vers le succès ! Ça sent un peu le réchauffé par moments, ça manque peut-être d’âme, mais s’en rendra-t-on compte ? Ok, ça passe pour une fois, mais de là à dire qu’on suivra le groupe à la trace…

Paroles de l’album

Site officiel

Two Door Cinema Club : Something good can work

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *