TROUBLED HORSE : Revolution on repeat

Lee Dorrian a attendu son heure des années durant, peaufinant son heavy doom metal dans la pénombre, se créant une tonne de contacts dans le genre, s’en faisant l’un des principaux promoteurs. Aujourd’hui, son travail acharné paie, puisque le genre a le vent en poupe, aidé notamment par quelques bandes originales de film. Mais n’allez pas croire que ; du coup, il en profite pour nous balancer tout et n’importe quoi à la tronche en espérant capitaliser ce succès inespéré. Prenez Troubled Horse, par exemple ; ses musiciens sont des ex Witchcraft, ce qui augure déjà du style hard rock / heavy metal vintage. Et il ne faut pas 10 secondes de ce « Revolution on repeat », deuxième album du groupe, pour s’en assurer. Oui, mais, là où de nombreux combos se contentent de faire le job, empruntant sans vergogne les gimmicks et postures du voisin, Troubled Horse tire son épingle du jeu. Comment ? Pas en étant plus original, mais en étant autrement plus doué. Car voici un disque qui a largement mérité son 9 et ne se situe qu’à quelques millimètres du 10. On ne sait où donner de la tête tant il fourmille de bons riffs, de tubes imparables, on est emporté par son énergie, on adhère à 100 % à la voix de Martin Heppich, qui prend aux tripes comme celle de Trond Andreassen des Ricochets. Bref, ce disque est une bénédiction pour le genre, et il est urgent d’en faire la connaissance approfondie !

Site officiel

Troubled Horse : Hurricane

Related Posts

  • 10000
    Je connaissais déjà le heavy doom velu de Pentagram pour avoir acquis il y a quelques années "Be Forewarned", leur quatrième album (si on décompte les rééditions), sur la base de...ben pas grand-chose en fait, plus par hasard et opportunité pécuniairement intéressante pour tout dire. Je ne suis donc pas…
  • 10000
    On assiste depuis quelques années à une recrudescence du doom metal. Qu'il ait choisi ou pas de s'acoquiner avec le stoner ou le sludge, le genre ressurgit sous des formes et des drapeaux divers, et n'en finit pas de rendre hommage aux parrains, de Black Sabbath à Pentagram. Witchcraft s'est…
  • 10000
    The Sword fait les premières parties de Metallica, et pratique un heavy metal stoner trrèèèèès classique et efficace, un peu comme si Pentagram rencontrait le Entombed d'aujourd'hui. Et habille le tout de récits science-fiction très seventies (et d'une pochette à l'avenant). Si ça vous fait déjà saliver à la lecture,…
  • 10000
    Les anglais d'Orange Goblin œuvrent depuis 17 ans dans un subtil mélange entre gros stoner qui tâche et heavy metal. Des pochettes psychédéliques, une réputation de bon groupe de seconde zone, voilà ce que je connais du groupe. Alors ce 7e album est une bonne opportunité de me faire ma…
  • 10000
    Le stoner, bien plus qu'un genre musical anecdotique, est en passe de devenir une religion pour bon nombre de musiciens et de fans. Et comme dans toute bonne religion, il y en a une foultitude d'interprétations, de la plus dure à la plus légère. Et là je spoile, mais alors…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *