TRICKY : Fall to pieces

Je l’avoue, ça fait une éternité que je n’ai pas écouté un disque de Tricky dans son intégralité. Parce que, si l’ambiance et la technique sont toujours de la partie, je trouve quand même que le monsieur a perdu quelque chose en chemin, que ses œuvres manquent d’alchimie, misant plus justement sur une atmosphère nébuleuse, mystérieuse que sur une construction de titres structurés auxquels l’auditeur peut se raccrocher. Et bien sur ce nouvel et quatorzième album, je trouve que ce constat s’impose encore plus. l’album, court, repose sur des titres ou plutôt des bribes de titres, qui eux-mêmes s’appuient sur une seule ligne mélodique la plupart du temps, et un featuring, une voix différente à chaque fois. C’est un peu ce qui a fait sa gloire, je le sais bien, mais ici le « système Tricky » est poussé à son paroxysme. La voix du maître n’apparaît que sporadiquement, sur les titres les plus personnels (une « Hate this pain » sur le décès prématuré de sa fille, « Like a stone », « Fall please » en filigrane). Alors oui, certains morceaux auraient pu, plus étendus, s’avérer complètement addictifs, ensorcelants. Mais il y a ici une volonté forte à l’oeuvre, celle de ne livrer que la vision brute, primaire, de l’artiste. Le plus long titre n’affiche que 3 minutes 27 au compteur. C’est frustrant, et pour moi insuffisant pour s’en imprégner, d’autant plus avec ces fins de parcours pour le moins abruptes. C’est vraiment dommage, parce qu’une « Like a stone », une « Close now », une « Running off » ou une « Chills me to the bone » auraient mérité tellement mieux…

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Artiste protéiforme s'il en est, l'anglais Tricky revisite en 1999 son passé de B-boy au sein de Wild Bunch, ses influences rock et ses accointances trip hop. Trop pour un seul album ? Certainement pas, et « Juxtapose » est à la fois l'une des oeuvres les plus accessibles et…
    Tags: tricky, plus, titres, l'album, paroles, artiste, album, trip, hop
  • 10000
    En 2017, Ghostpoet ébranlait un peu ma manière de voir les choses, juxtaposant les styles et les ambiances avec une attitude dont on ne sais pas vraiment si on doit la qualifier de nonchalance ou de cynisme. C'est là que se trouve la tanière de Ghostpoet, dans un entre-deux, entre…
    Tags: ne, bien, a, y, artiste, trouve, fall, hop, electro, trip
  • 10000
    J’avais bien entendu parler de Ghostpoet mais n’avais pas encore eu l’occasion de m’y frotter. Ce quatrième album est donc l’occasion rêvée de le faire. Ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre, « One more sip », mise en bouche au rythme electro hypnotique et au phrasé chelou me paraissent quand même…
    Tags: plus, disque, me, titres, album, d, l, tricky, a, vraiment
  • 10000
    Un album de reprises a déjà pas mal de chances de me plaire, au moins partiellement. Un album de reprises thématique va encore plus titiller ma curiosité. Alors un album de reprises thématique autour de classiques du trip-hop ? J'achète ! Et encore, je ne vous ai pas tout dit. Bristol n'est…
    Tags: trip, hop
  • 10000
    Un nom bizarre, deux eps qui ont fait le buzz parmi les "hautes sphères" de la musique, un univers vaguement trip-hop, il n'en faut pas plus pour allécher le vieux loup de mer que je suis, toujours en quête de sang neuf, s'approchant subrepticement, autant prêt à faire la révérence…
    Tags: disque, plus, jeune, autant, se, bien, oeuvre, fille, plutôt, l'album

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *