TRAVIS : The Boy With No Name

travis-boy with

Oui, lorsque j’étais plus jeune, les cheveux longs et les idées courtes (raccourci facile mais hélas vrai), j’ai craché sur des groupes comme Travis. Pas assez rock, trop de ballades, trop facile mélodiquement parlant, trop vendeur, que sais-je encore. Et puis j’ai vieilli, et l’expérimentation pour l’expérimentation a commencé à me saouler, j’ai pris conscience que la musique pouvait représenter un plaisir simple que l’on aime à partager plutôt qu’un exutoire ou un moyen de se démarquer de son voisin. Et c’est ainsi qu’aujourd’hui, j’apprécie un groupe comme Travis qui, certes, n’est qu’un groupe brit-pop parmi d’autres, et propose une musique que d’aucuns peuvent qualifier de « lisse », mais qui le fait par amour de la pop-song bien troussée et non par avidité, j’en suis persuadé. Et « The Boy With No Name » ne sera pas l’album qui fera changer d’avis les uns et les autres. Mais il ne peut toutefois être qualifié de copie carbone de son prédécesseur, « 12 Memories ». Plus enjoué, moins mélancolique, il comporte des petites pépites comme « Eyes Wide Open » ou « New Amsterdam » qui rappellent plus les albums précédents. Quelques titres ont un cachet un peu plus « classique » et même un côté folk, mais cet album séduira sans mal les fans de l’œuvre du groupe dans son ensemble, et autres fans de pop douce et sans bavures. Ceux qui, comme moi, ont un faible pour le dernier album en particulier et son côté intimiste en seront, hélas, pour leurs frais.

Paroles de l’album

Site officiel

Travis : 3 times and you lose

Travis : Closer

Related Posts

  • 10000
    Croisés il y a deux-trois ans sur une compil indie pop, les estoniens de Ewert and the Two Dragons m'avaient laissé un très bon souvenir, celui d'une pop simple et entraînante. Ayant perdu de vue mon objectif d'alors de les découvrir sur disque, c'est avec de nombreux mois de retard…
  • 10000
    Allons donc. Ben Folds Five à peine mort, voici déjà qu'une jeune formation vient déjà prendre le créneau de la pop sans guitare mais avec un piano. Et avec un premier single qui, s'il sonne très classique, voire déjà-vu, n'en est pas moins agréable. Pas de quoi sortir la vaisselle…
  • 10000
    Dans la musique comme dans la vie, il y a les amis et les potes. The Courteeners se situent pour moi dans la deuxième catégorie, celle qu'on croise de loin en loin en se disant "ah, ouais, sympa" et qu'on oublie quelques jours plus tard. Ainsi, en 2008, "St Jude",…
  • 10000
    Certains groupes n'ambitionnent rien de plus que de faire de la bonne musique, juste celle qui leur plaît. We Are Scientists est incontestablement de ceux-là. Prenez un titre comme "Dumb luck" par exemple. Excellent, accrocheur, mais sacrément classique. Comme son nom ne l'indique pas, We Are Scientists pratique un pop…
  • 10000
    L'arrivée d'un nouvel album de U2 n'est jamais, depuis des années, une nouvelle que j'accueille avec joie et enthousiasme. Oui, je sais, le groupe irlandais d'origine sait composer des titres efficaces et entraînants, oui, il traîne dans son sillage des millions de fans, et "50 millions fans can't be wrong"…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *