TIGER ARMY : V

tigerarmy_v

S’il y a bien un retour que je n’attendais pas, c’est bien celui de Nick 13, tout du moins sous la bannière du légendaire Tiger Army. Car le bonhomme a petit à petit glissé dans un rock plus classique, plus country et soft, assez loin du psychobilly plein d’énergie que les deux premiers albums du combo avaient installé. Alors que doit-on comprendre ? Que le petit brun a la voix d’or est revenu à ses premières amours ? L’intro (pas terrible au demeurant) pourrait le laisser penser. « Firefall » pourrait à la limite laisser planer le doute, même si elle manque de pêche, ayant plus la tronche d’un titre de mi-parcours, celui qui ralentit un peu le tempo avant de nouvelles tueries punk-psycho. Mais avec un « Prisonners of the night » qui bascule franchement dans la mièvrerie rockab’, on craint le pire. Et si le pire n’arrive jamais, le disque se maintient dans un à-peu-près très gênant pour qui vient y chercher ce qui est écrit dessus ; du Tiger Army. Or, ce qu’on a ici, au mieux, c’est du Tiger Cub Army (armée de bébés tigres, pour les non-anglophones). J’ai l’impression d’écouter un album entier avec des ersatz de « Hechizo de amor » ; c’est chiant. Ok, ça peut avoir ses fans, mais pourquoi l’avoir sorti sous ce nom ? Je ne comprends pas. Et je ne valide pas.

Paroles de l’album

Site officiel

Tiger Army : Prisoner of the night

Related Posts

  • 10000
    Quatrième album pour Tiger Army, qui après avoir aiguisé ses crocs lors de ses deux premiers albums, les a franchement plantés dans le flamby pour un troisième opus franchement mollasson et très moyen. Amère déception pour votre serviteur qui voyait déjà dans le groupe un compagnon fidèle. Heureusement, la vie…
  • 10000
    Les tigres se sont calmés pour de bon, semble-t-il. Cette troisième offrande au dieu wock n' woll se décline définitivement plus rock que psycho ou punk, préférant les tempos modérés et un petit côté crooner / punk très mélodique à la furie des débuts. Et c'est fort dommage, car même…
  • 10000
    “Psychobilly never dies !”. C’est par ce leitmotiv crié à l’assemblée que débute le deuxième opus des œuvres des américains de Tiger army. C’est clair, on reprend les choses là où on les avait laissées avec leur excellent premier effort éponyme. Leur psychobilly, ce sont des titres simples, pêchus, à…
  • 10000
    Les injustices dans le rock et la musique en général sont légion. Parmi elles, on va s'intéresser aujourd'hui aux Quakes. Le groupe de Paul Roman, formé en 1986, fut l'un des premières formations de psychobilly aux USA, et a influencé bon nombre de formations des deux côtés de l'atlantique. Pourtant,…
  • 10000
    Vous aimez Horrorpops, et le psychobilly en général ? Réjouissez-vous, Thee Merry Widows est fait pour vous ! Sorte de Tiger Army dernière période au féminin, les cinq donzelles sauvages ont concocté des titres classiques et accrocheurs, entre rockab', surf rock, punk et psychobilly pur, et on ne peut que…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *