THERE’S A LIGHT : For what may I hope ? For what must we hope ?

There’s A Light est une formation allemande entre post rock et rock progressif, et sort ici son deuxième album. Un album qui pose une question cruciale et assez symptomatique de notre époque. Qui ne sera en fait que le prétexte d’aligner onze titres pour une heure de musique lancinante, positionnée entre espoir et mélancolie. Alors oui, c’est un mélange qu’on trouve chez beaucoup de formations du genre. Et les riffs plus musclés qui émaillent les titres (et qui ont peut-être influé sur la signature du groupe chez Napalm) aussi. Là où la musique du groupe diffère de celle des autres, c’est par la présence de lignes de chant. Pas partout, pas tout le temps (en fait, seulement sur trois des titres de cet album), mais suffisamment pour évoquer d’autres paysages et charrier d’autres émotions. Le positionnement assez particulier du groupe lui permettra sans doute de toucher différents publics, mais je pencherais plus pour celui du rock progressif. Car même si on croise de longs développements instrumentaux ça et là, ils sont vite rattrapés par une volonté palpable de proposer des chansons plutôt que des pièces, de pousser à la réflexion plutôt qu’à l’introspection, même si l’un n’empêche pas l’autre. Et donc, ce disque paraît bien plus lumineux et chargé de bienveillance que ce à quoi je m’attendais. Et il fonctionne à rebours ; la première écoute n’est pas celle qui m’a le plus convaincu, je lui trouve plus de richesses à la suivante. Bien joué.

Instagram

Facebook

Related Posts

  • 10000
    La galaxie metalcore ne cesse de s’étendre de mois en mois, d'année en année. Silent Planet est un groupe qui gravite autour du genre depuis 2009, sans vraiment pouvoir être rattaché à tel ou tel sous-genre. Faute de mieux, on leur a collé l'étiquette « metalcore progressif ». Ce qui, reconnaissons-le, est…
    Tags: ne, assez, on, plus, a, rock, bien, chant, se, c'est
  • 10000
    En 2018, l’album « Letters to Maro » me faisait découvrir le combo allemand neo progressif Frequency Drift, pour une première rencontre qui allait s’avérer plus que plaisante, même si j’avais reproché au groupe une certaine tendance à étirer ses titres plus que de raison. Cependant, j’avoue que le style assez cinématographique…
    Tags: plus, groupe, album, assez, rock, titres, s, progressif, on, post
  • 10000
    Voici l’archétype du groupe qui fait de la musique par conviction et par amour. Clairement, In Tormentata Quiete se fout complètement de plaire au plus grand nombre. Si tu n’aimes pas, tu passes ton chemin. Il est heureux qu’un label comme My Kingdom Music existe pour lui donner l’occasion de…
    Tags: plus, disque, s, rock, ne, musique, groupe, post, progressif
  • 10000
    Nova Charisma est un side project mené par Donovan Melero (Hail The Sun) et Sergio Medina (Stolas, Sianvar) étiqueté post hardcore progressif. Un descriptif qui ne s'impose pas vraiment lors de l'écoute de « Diary (don't speak) », superbe ballade indie rock prog porté par une voix androgyne. « Gemini » est un poil…
    Tags: assez, plus, post, ne, qu'on, n'est, deuxième, https://youtu.be, instagram, facebook
  • 10000
    Les groupes post hardcore, on ne va pas se mentir, ça court les rues, et ça depuis des années. Ceux qui conjuguent ça avec un côté atmosphérique et post rock, ce n'est pas si rare non plus. Mais ceux qui le font vraiment bien, ceux qui vous envoûtent dès la…
    Tags: se, on, plus, disque, bien, écoute, n'est, c'est, plutôt, ne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.