THE YOUNG : Chrome cactus

TheYoung_ChromeCactus

L’interprétation, c’est la base de tout. Tenez, ce groupe d’Austin, Texas, là, qui sort son deuxième opus. Son nom peut être interprêté de plusieurs façons, et ça changera totalement la façon de percevoir ce disque. The Young par opposition aux vieux, comme une provocation musicale ? Présomptueux; The Young par dérision, pour faire la nique à cette mode trop descriptive ? Sympa. The Young parce que c’est le nom de famille des musiciens ? En voilà un groupe simple et sensé. Bon, en fait, je ne sais pas pourquoi « The Young », mais à vrai dire je trouve ça plutôt naze comme nom. A priori négatif donc en entament l’écoute. Et puis ça démarre. C’est beaucoup plus noisy pop que je ne l’aurais pensé. Rock alternatif même. Et cette voix… Elle me rapelle un groupe… Silversun Pickups. Oui, c’est du Silversun Pickups, en plus noisy et moins efficace. De là à qualifier The Young de groupe de seconde zone, il y a un pas… que je franchirai allègrement. Pas mauvais mais sans grand intérêt, « Chrome cactus » est de ces disques dont on a tout simplement pas besoin, puisque recyclant des recettes déjà connues en y apportant rien de plus. Un autre jour, j’aurai peut-être cherché à défendre le groupe, lui trouver un infime trait de personnalité. Aujourd’hui, je n’ai pas la patience ; juste envie de passer mon chemin sans me retourner.

Site officiel

The Young : Cry of tin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *