THE VOMIT ARSONIST : Meditations on giving up completely

Ah, ça faisait bien longtemps que je ne vous avait amené un disque de dark ambiant bien flippant. Je ne sais pas vous mais moi ça me manquait. Le frisson de la nouveauté se mêlant au frisson tout court, l’horreur froide, ni rampante ni tapie dans l’ombre, mais bien en face de vous, vous regardant dans les yeux, immobile et inexpressive, attendant patiemment de vous sentir jauger la distance, et réaliser que, quoi que vous fassiez, celle-ci n’est décidément pas assez grande… Enfin, je ne vais pas vous écrire l’histoire sans commencer par la musique. The Vomit Arsonist est un projet solo de l’américain Andrew Grant, et on devine aisément au titre de ce cinquième album que son créneau n’est pas le message d’espoir ou la glorification de la race humaine. Andrew hurle sa haine et son dégoût sur fond de dark industriel aux rythmiques répétitives quasi-rituelles. Ses titres plantent un décor post apocalyptique où la lumière n’a plus droit de cité, où l’être humain est plus machine que celles qu’il a créées, survivant mécaniquement à l’environnement vicié dû à son tempérament autodestructeur. Bref, c’est pas joli-joli. N’allez pas chercher ici un semblant de mélodie, tout n’est que fracas, stridences et agression. « Meditations on giving up completely » n’est donc pas à conseiller aux cardiaques ou aux dépressifs. Il pourrait plaire, en revanche, à ceux qui kiffent Genocide Organ, Burial Hex, Brighter Death Now ou Anenzephalia. Avis aux amateurs !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Clay Ruby est certainement un garçon bien gentil dans la vraie vie. Mais par contre, quand il officie sous le nom de Burial Hex, c'est un peu un gros déglingo. « Throne », c'est le nouvel album du projet du bonhomme. Au programme, des bruitages industriels, des bidouillages dark ambient, quelques plages…
  • 10000
    Enième projet solo d'un zigue dont, apparemment, le cerveau fourmille d'idées étant donné sa productivité, Painted Caves fait dans le dark ambiant industriel, et semble ne pas vouloir suivre les habitudes du genre, ou alors manquer d'inspiration pour le faire ; 7 titres en 32 minutes, c'est finalement assez court.…
  • 10000
    Toulouse, c'est pas vraiment la ville ou on penserait croiser la crème du dark industriel. Pourtant, depuis quelques années et après un début de carrière beaucoup plus lumineux, Mondkopf se tourne délibérément vers le côté obscur, donnant à sa techno des couleurs dark ambiant et aggrotech du plus bel effet.…
  • 10000
    « Hades » avait mis le toulousain Mondkopf sur la voie d'un dark techno industriel oppressant et très atmosphérique. Qui a prêté l'attention qu'il méritait à ce disque ne sera donc pas désarçonné à l'écoute de ce cinquième album. Car si les 6 titres qui le composent sont des déclinaisons d'un même…
  • 10000
    Dominick Fernow, le joyeux drille derrière Vatican Shadow, sévit depuis de nombreuses années au sein de la scène électro alternative, celle qui déconstruit, qui agresse, qui fait suer du cerveau plutôt que des guibolles. Ce qu'il propose ici, c'est un dark ambiant industriel répétitif, presque tribal, donc plus rythmé que…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *