THE VISION BLEAK : The Deathship Has A New Captain

vision bleak deathshipAlors là, je suis ébaubi. Car mes amis, je vous le donne en mille, The Vision Bleak n’est rien de moins que la suite des pérégrinations de ces bougres de petits galufiats d’Empyrium. Mais diantre, me direz-vous, nous ne connaissons ces énergumènes ni d’Eve ni d’Adam ? Sachez donc que ces ménestrels des temps modernes pratiquaient un art que l’on pourrait qualifier (musicalement parlant) de dark folk ; un art dédié tout entier à la gloire de notre chère mère nature, où guimbardes, mandolines et mélopées mélancoliques faisaient la nique aux symphonies chaotiques des orchestres modernes. Et bien vous n’y croirez nenni, mais ces fidèles défenseurs d’une musique pure et belle ont basculé corps et biens dans le néant ! Les voilà suppôts du malin, déversant leurs insanités horrifiques au cœur d’un genre se voulant la bande sonore du grand spectacle des ténèbres, devant autant à la musique de cinématographe qu’à ladite musique métallique et gothique. Je sais que d’aucuns se gaussent de mon humble jugement, mais que ceux-là prennent garde…Car aussi anecdotique ce phonogramme puisse paraître, vous pouvez être acertainé qu’il aura tout de même quelque impact sur l’esprit fragile des passionnés de ce « metal » qui pour sûr y verront un disque moyen mais plein de bonnes idées. Ils y décèleront certainement les prémices d’un genre nouveau à l’aura maléfique et au parfum capiteux. Hommes et femmes de valeur, rescourez-vous par avance en luttant d’ores et déjà contre ce fléau !

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 90
    A vrai dire, je ne pensais pas pouvoir jouir de nouveau du black metal occulte de ces grecs, sans nouvelles d’eux depuis 11 ans ( !) et leur album « The Mystic Path To The Neverworld », pas révolutionnaire, moins bien foutu que ceux de ses voisins de Necromantia, mais assez sympathique quand…
    Tags: de, the, un, à, d
  • 85
    Les Marseillais de Dagoba sont sur une pente ascendante depuis un bon petit paquet d'années, et font tout pour rester sur le devant de la scène, s'imposant un rythme de croisière, une qualité compositive et une puissance rares. Bon, certes, la recette bouge peu ou pas du tout (ici, un…
    Tags: de, un, à
  • 83
    Tous les fans de metal extrême qui ne connaîtraient pas encore les italiens d’Ephel Duath devraient rougir de honte après l’écoute de ce nouvel opus. Pas beaucoup plus que pour le précédent, me diront les initiés, mais plus le temps passe, et plus leur faute s’alourdit. Un petit point d’histoire…
    Tags: de, un, d, à
  • 82
    Avant tout, je me permettrais de placer un mot sur le film de Del Toro, n'ayant plus je le pense à convaincre que ceux qui ne l'ont pas visionné. D'une beauté sauvage, d'une poésie simple et touchante, empreinte de noirceur, parfois crue, dure et tragique, « Le Labyrinthe de Pan…
    Tags: de, un, à
  • 82
    Deadly Avenger, alias Damon Baxter, avait attiré mon attention il y a six ans déjà avec « Deep Red », premier album qui ne voulait pas choisir entre ses différentes influences, qu'elles soient pop, rock, electro, funk, ambiant, trip hop ou musique de film. Pas exempt de défauts, le disque comportait tout…
    Tags: de, musique, à

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *