THE UKIAH DRAG : In the reaper’s quarters

ukiahdrag_inthereapers

Un titre sympa, une pochette à la fois énigmatique et très révélatrice, puisqu’on y dénote des influences garage et psyché, il n’en faut parfois pas plus pour avoir envie de découvrir un disque. The Ukiah Drag, donc, est un groupe floridien qui sort ici son premier album, soit sept titres chargés de noirceur, d’énergie punk et d’excroissances psyché discrètes. Pas le disque de tout le monde, mais pas non plus un brulôt d’une grande originalité, « In the reaper’s quarters » se place comme l’héritier d’une scène post punk et neo gothique très américaine. Les morceaux sont assez bien foutus, y compris la reprise du « Wait and see » de Lee Hazlewood. Et si cet album n’est pas candidat pour changer le monde, il s’avère tout de même assez réussi pour mériter quarante minutes de votre précieux temps si vous adhérez au genre.

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *