THE STOMPCRASH : Swear by the moon

Le rock gothique fait partie des (nombreux) genres que j’apprécie. Toutefois, je l’apprécie la plupart du temps avec modération. Pas parce que, comme la trance goa, le punk hardcore ou le reggae, ses chansons finissent toutes par se ressembler (quoique parfois…), mais parce que trop souvent ses représentants en font quelque chose d’outrageusement pompeux et maniéré, passant régulièrement la frontière du ridicule. Certes, celle-ci est très subjective, et peut-être aussi que mes limites sont trop vite atteintes, mais c’est mon ressenti. C’est ce qui explique la sous-représentation du genre dans ces pages. Est-ce que « Swear by the moon » sort du lot ? Un peu mon neveu, sinon je ne vous le présenterai pas ! Alors oui, l’instrumentation est classique, la voix et ses intonations le sont tout autant. Mais voilà, The Stompcrash sait écrire de putain de bonnes chansons, entre darkwave et gothic rock, et sait les mettre en valeur. Comment ? En ne se foulant pas le cortex, clairement. Un clavier qui mène la danse, une basse discrète mais appréciée, des guitares bien présentes mais qui ont le bon goût de ne pas en faire des tonnes, une rythmique aux petits oignons et un chant très respectueux des codes du genre. Et ça n’a l’air de rien comme ça, mais c’est cette simplicité, ce quasi-dénuement qui fait tout le charme et la magie de ce disque. Brillant.

Site officiel

The Stompcrash : Twisted souls

Related Posts

  • 10000
    1994. Adrian Hates, qui aime l'electro dark et le rock gothique, fonde Diary Of Dreams et lui donne une couleur ni trop sombre ni pas assez. 2015. Plus de vingt ans après la création du projet, Adrian Hates sort son douzième album. Qu'est-ce qui a changé ? Ah, mais j'oublie un…
  • 10000
    Je ne sais pas grand-chose sur Killwave. Ils sont quatre, viennent de Chicago. C'est maigre. Ah, oui, et ce « Death by distortion » est leur deuxième album, après un éponyme en 2010. Là, ça sent quand même pas mal la galère. Il faut dire que Killwave joue un mélange entre rock…
  • 10000
    Johan Edlund a toujours été un être torturé et un artiste à facettes multiples. Depuis quelques années (d'aucuns diront toujours, peut-être pas à tort...) seul maître à bord du vaisseau Tiamat, il navigue dans des eaux sombres, entre metal gothique, death doom et rock mélancolique, nous offrant des instantanés musicaux…
  • 10000
    Sixième album du groupe canadien d'electro-goth The Birthday Massacre, "Superstition" comporte tous les éléments requis pour en faire un succès ; des titres courts, une voix féminine charmante, des riffs metalloïdes gothiques très soft et hyper mélodiques, des rythmiques et ambiances electro-goth ni trop dansantes ni très pointues... Le contenu…
  • 10000
    Myrkur, Ricinn, Chelsea Wolfe... et Darkher. Depuis quelques temps, les filles explorent les passerelles entre musique expérimentale, ambiant, metal et pop songs cauchemardesques. Jayn Hanna, donc, s'est émancipée de sa formation d'origine The Steals pour voler de ses propres ailes noires. Et c'est plutôt bien de voir les donzelles du…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *