THE SORCERERS : The sorcerers

thesorcerers

« Je n’aime pas le jazz, mais ça j’aime bien », tel pourrait être le titre de cette chronique. Ami lecteur, tu te doutes bien que si j’ai jeté mon dévolu sur cet obscure formation de Leeds, c’est qu’elle possède quelque chose que n’ont pas les autres. Et tu n’as pas tort. Car le premier album de ce quintette a quelque chose d’addictif et de frais. Il ne s’agit pas de jazz à proprement parler, même si les huit titres ici présents en utilisent les codes ; on trouvera aussi à travers ce voyage instrumental dans l’étrange de la musique du monde, du funk, du ska. Un beau programme. The Sorcerers déploient une musique suave, groovy et ténébreuse à la fois, des titres possédant chacun leur atmosphère, jouant pas mal sur la complémentarité des musiciens mais sans que l’ensemble en devienne pesant. J’ai pas mal pensé à la chanson « Trust in me » dans le Livre de la Jungle sur certains passages, ce qui vous donnera une idée de la qualité et de l’ambiance ici développée. Est-ce bien sérieux ? Pas sûr. Mais en tout cas, c’est vraiment excellent !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Un saxophoniste jazz qui se la joue solo et progressiste, ça me rappelle quelqu'un, moi... La France aurait-elle trouvé son John Zorn ? Bien entouré, monsieur Paboeuf n'a peur de rien ; jazz, electro, rock, funk, world music, le tout avec une maîtrise et un sens de la mélodie qui…
  • 10000
    Le jazz fait partie des rares genres musicaux qui n'ont d'habitude pas du tout mes faveurs. Mais, le temps aidant, quelques petits malins ont su glisser dans mes esgourdes des notes bleues. Il faut dire aussi que depuis une dizaine d'années, le jazz s'affranchit de ses limites, fricotant avec l'électro,…
  • 10000
    L'occasion de découvrir une nouvelle formation de dark jazz ne se présente pas tous les jours. Pour tout dire, à part Bohren & der Club Of Gore et The Kilimandjaro Darkjazz Ensemble, je ne connais aucun autre prétendant au trône d'hériter d'Angelo Badalamenti. Pour ceux qui ne seraient pas au…
  • 10000
    Huitième album pour Bohren et son club funèbre. Si le genre développé peut surprendre le promeneur du dimanche, ceux qui ont déjà rencontrés les allemands savent à quoi s'attendre ici : de longs titres, à la fois sombres et paresseux, égrainant les notes doucement, les laissant résonner dans la nuit.…
  • 10000
    Nouveau projet musical conjuguant le rock, le jazz moderne et expérimentations, "Les touristes" voit s'épancher le breton Régis Boulard, musicalement principalement, sur les dérives d'une société ou le consumérisme est devenu une norme, où chaque liberté de mouvement est conditionnée par une logique pré-établie, justifiée par une étude marketing. Une…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *