THE SCORE : Carry on

Sur le modèle des tubes de Twenty One Pilots ou de Imagine Dragons, The Score bâtit son style sur les bases d’un rock indé pêchu et authentique, aux relents nineties assumés, mais agrémenté de grosses mélodies pop et d’arrangements de stade. On en pense ce qu’on en veut, The Score s’en fout. Le groupe s’est fait remarquer grâce à un titre venu en support d’une campagne marketing pour un supermarché, alors bon, être taxé de consumérisme, il doit être habitué. Sur ce disque, on retrouve Travis Barker sur un titre, et Jamie Nick Commons, dont le nom ne vous dira probablement rien mais qui est un habitué des placements de titres et participations ici et là (en vrac, Eminem, le film Skyscraper, la campagne Beats by Dre, la série Orange Is The New Black…). Bref, on est entre personnes de bonnes compagnie qui ont semble-t-il la science infuse pour faire des choses qui marchent. Et ça s’entend. « Carry on » a beau comporter de grosses guitares et un chant aux accents presque punk par moments, il se positionne vraiment comme un disque de rock grand public ; pas de temps mort, pas de baisse de niveau, pas de structure biscornue, tout est rond, beau, propre, parfait, et on sent de suite le potentiel « singalong » des refrains. J’en ai peut-être pas l’air, mais j’en ai dit beaucoup là. Ce deuxième album est conçu pour être diffusé, partagé, chantonné, aimé. Il s’adresse donc à un certain type de public, qui cherche du bon gros pop rock pas prise de tête. Et je ne peux le nier, ça peut être mon cas parfois. Mais ces chansons sont un peu trop faciles mélodiquement à mon goût, et The Score ne sera donc pas un groupe dont je retiendrais la musique.

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Pope, en voilà un drôle de nom pour un groupe. J’aimerai bien vous en expliquer l’origine et la signification, mais je n’ai pas la queue d’une explication. Par contre, sa musique est beaucoup moins énigmatique. Dès « David Caspian », on voit tout de suite d’où vient le groupe. J’ai l’impression d’y…
    Tags: d, groupe, on, ai, j, pop
  • 10000
    Lonely The Brave est une nouvelle sensation anglaise. J'ai peur, parce que la perfide Albion a le don de s'emballer pour pas grand-chose. Oui, mais Lonely The Brave a fait la première partie de Deftones. Ouais, super, je ne suis pas plus avancé ni rassuré ; les américains ont parfois…
  • 10000
    Nouvelle signature allemande, Sinew définit sa musique comme du "rock alternatif cinémascopique". Mixant rock, pop, emo et neo metal, le groupe a sur ce premier album développé un style personnel à défaut d'être percutant. En effet, la voix claire assez banale aura du mal à accrocher l'attention, même lorsqu'elle se…
    Tags: rock, the, on, pop, groupe, alternatif
  • 10000
    Ma rencontre avec le duo américain Twenty One Pilots relève vraiment du hasard. Du hasard du calendrier, en fait. Ce quatrième album, je tombe dessus le jour où je cherche quelque chose de frais et de différent à me mettre sous la dent. Un jour plus tôt, trois jours plus…
    Tags: pop
  • 10000
    Si par ici le nom de The Regrettes n'évoque pas grand-chose, le fait que le groupe soit parti sur les routes en première partie des Twenty One Pilots lui a permis d'attirer l'attention de nouveaux fans et de la presse. Comment ? Grâce à un rock assez rétro mais qui ne…
    Tags: ne, disque, the, on, pop, rock, groupe, aux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *