THE RED GOES BLACK : I quit you dead city

theredgoesblack_iquit

Si je vous faisais écouter comme ça, à l’aveugle, un titre comme « It’s all gone », le titre introductif de ce vrai premier album des bretons, et que je vous demandais la nationalité du groupe, je suis persuadé que la plupart d’entre-vous m’assèneraient un « américain ! » plein de conviction. Bon, ok, ce n’est pas un argument suffisant, et ça pourrait même dans certain cas être un contre-argument. Mais ici, il n’en est rien. The Red Goes Black pratique un rock bluesy et funky flirtant souvent avec la soul. Son premier album a été produit par Collin Dupuis, qui a travaillé avec Lana Del Rey, mais surtout…. The Black Keys. De là à affirmer que les deux groupes sont aussi bons, il y a un pas… que je ne suis pas très loin de franchir. « I quit your dead city » aborde pas mal de genres différents : blues rock, rock, rhythm n’ blues (le vrai, pas le r&b poussif et mièvre), soul, pop… Le tout porté par la voix très classieuse d’Enzo, l’instrumentation forcément assez seventies du combo, et des mélodies imparables à la pelle. Ça y est ? J’ai titillé votre curiosité ? Si ce n’est pas encore le cas, alors je n’ai plus qu’à vous le demander solennellement ; donnez une chance à The Red Goes Black, vous ne le regretterez pas. Pétri de qualités, ce premier album laisse rêveur quant à l’évolution du groupe, d’ailleurs déjà entamée à l’heure où je vous parle, puisque le groupe a avoué avoir déjà largement avancé le successeur de « I quit your dead city », déjà assez énorme…

Site officiel

The Red Goes Black : Mr Something

Related Posts

  • 10000
    On savait Jack White fortement influencé par la musique de ses parents. Influences qu'on avait déjà largement vu transparaître autant sur son album solo précédent que chez les Raconteurs, les Dead Weather ou même au travers de l'album en compagnie de sa dulcinée Karen Elson. Et bien ce "Lazaretto" semble…
  • 10000
    Il est des disques qui arrivent quand on ne s'y attend pas et redéfinissent ce qu'on attend de la musique. Et souvent, ceux-ci proviennent d'artisans du son sous-estimés ou oubliés. La preuve aujourd'hui avec ce disque qui balaie un spectre exceptionnellement large d'influences, du punk au rock en passant par…
  • 10000
    Rose Windows n'est pas un groupe, c'est une sorte de communauté, une somme d'individus libre-penseurs pratiquant une musique assez marquée par celle de leurs aînés. Bon, ils sont sept, ça fait donc un sacré paquet d'aînés, ce qui explique la diversité des influences (oui, ben on fait ce qu'on peut) ;…
  • 10000
    Quelques années après sa mort, on en finit plus de chercher les héritiers de Zappa. Quelques mois après leur reformation, on guette les traînées de génie de Faith No More, celles-là même qui génèrent de jeunes pousses prometteuses. Voici aujourd'hui que ces recherchent se croisent et convergent là, sous nos…
  • 10000
    Des carrières bâties sur des malentendus, sur des tubes d'un jour, il y en a à foison dans le monde du rock. De l'extérieur, pour qui ne connaît pas l'œuvre du bonhomme, c'est de ça qu'a l'air Jack White ; un gars qui, sur la foi d'un tube repris dans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *