THE MULTIPLE CAT : Intricate maps

tmc-intricatemaps

The Multiple Cat, c’est surtout Patrick Stolley, producteur de groupes indés oeuvrant occasionnellement sous ce patronyme pour proposer une pop assez lumineuse et intelligente dans ses mélodies. Une pop indé mais assez accrocheuse pour embarquer qui y viendrait par hasard et n’aurait pas envie de fournir un effort de compréhension particulier. Il faut savoir que le bonhomme est bassiste à la base, et ça s’entend bien sur ce disque où pourtant il ne s’occupe pas de la quatre-cordes, mais lui laisse une place prépondérante dans le mixage, ce qui est une bonne chose tant ce particularisme lui apporte un grain particulier, une touche personnelle. Il n’est pas rare de chantonner ou taper du pied en rythme au long de ces onze titres, et c’est déjà pas mal dans le genre, mais parvenir à sonner comme personne, c’est un peu un exploit dont on ne peut que féliciter la formation. Je mettrais juste un bémol pour la lugubre « Theme #II » dont je ne saisis pas la présence ici, mais le reste est vraiment bon. Pas inoubliable, un poil trop court, mais indéniablement bon. On y croise les fantômes de quelques formations 80′ et 90’s, mais rien qui ne mérite qu’on les cite ; tout au plus des influences lointaines pour ce compositeur ayant tracé sa voie depuis des années, à travers The multiple Cat ou ses autres formations (Marlboro Chorus, Struggle In The Hive).

Site officiel

THE MULTIPLE CAT : maps

Related Posts

  • 10000
    Croisés il y a deux-trois ans sur une compil indie pop, les estoniens de Ewert and the Two Dragons m'avaient laissé un très bon souvenir, celui d'une pop simple et entraînante. Ayant perdu de vue mon objectif d'alors de les découvrir sur disque, c'est avec de nombreux mois de retard…
  • 10000
    Difficile de trouver beaucoup de renseignements sur ce one-man band sur la toile, et pas facile non plus de mettre la main sur l'un de ses albums. Pourtant, Emil Svanangen alias Loney, Dear mérite qu'on se casse un peu la nénette. Il est quand même, l'air de rien, l'un des…
  • 10000
    Comment ai-je pu ? Pourquoi ai-je passé ce disque que je chéris depuis des années sous silence ? Car, mes amis, le voici, l'album incontournable de Swell, qui depuis a certes tourné autour, flirté avec, mais hélas, trois fois hélas, jamais retrouvé les qualités de ce « Too many days without thinking ». Capable…
  • 10000
    Dans la musique comme dans la vie, il y a les amis et les potes. The Courteeners se situent pour moi dans la deuxième catégorie, celle qu'on croise de loin en loin en se disant "ah, ouais, sympa" et qu'on oublie quelques jours plus tard. Ainsi, en 2008, "St Jude",…
  • 10000
    Ah, les modes et revivals ! Qui aurait pu dire que le rock des seventies reviendrait sur le devant de la scène un jour ? Et qu'il nous gonflerait deux mois plus tard ? Sweet Apple Pie, groupe hexagonal, a bien compris qu'il ne servait à rien d'essayer d'être plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *