THE LINECUTTERS : Anthill

Jeune groupe déboulant de l’Arizona, The Linecutters a fait le choix pas facile mais ô combien louable de se placer en bâtards de Chocking Victim et NOFX. En 12 titres assez longs (47 minutes pour le tout), le combo nous abreuve donc d’un ska punk hardcore metallisé oscillant entre groove, mélodie, hargne et fun, et assure plutôt dans cet exercice. L’album commence d’ailleurs très fort avec un « Entities » qui se place assez facilement dans le peloton de tête de cet opus (même si le réduire un peu et en extraire les passages les moins percutants aurait été une bonne idée). La suite amène encore un peu plus de nuances, mais garde tout de même assez de liant pour qu’on s’y laisse prendre. Alors bien sûr, si vous n’aimez aucune des deux formations précitées, il n’y a aucune chance ou presque que vous puissiez apprécier un seul titre. Mais si vous êtes dans le cas contraire, alors vous pourriez bien avoir trouvé votre coup de cœur du moment.

Site officiel

The Linecutteres : Anxiety

Related Posts

  • 10000
    Alors ça, pour une surprise ! Je pourrais vous faire croire que je suivais Leftover Crack depuis des années, épiait chacun de ses mouvements, guettait l'oeil fébrile une future sortie d'album. Il n'en est rien. En fait, en posant les tympans sur ce disque, j'étais persuadé que j'en avais raté un…
  • 10000
    Oui, je le chronique quand même, même si : 1/ je sais déjà presque tout ce que je vais y trouver 2/ je sais qu'à la fin, je dirais qu'il est super, et que je lui mettrais une bonne note. « First ditch effort », donc, est le treizième album du groupe californien.…
  • 10000
    Fat Mike est un garçon productif, et tout entier dévoué à la cause punk. Un punk qui a grandi en écoutant du punk, mais pas que. Car à l'image de bon nombre de formation américaines, si une chanson de NOFX ressemble à une autre, elles comportent toutes une mélodie à…
  • 10000
    Présents sur la scène punk néerlandaise depuis 20 ans cette année, les membres de Bitter Grounds ne sont pas des petits joueurs. C'est pourtant avec leur premier album qu'ils s'amènent sous le bras. Et si celui-ci débute sous des cieux très orageux avec un « Hollowlands » très punk rock ricain (Bad…
  • 10000
    Ne vous y trompez pas. Les quelques secondes de guitare acoustique au début de ce brûlot ne sont en rien représentatives du reste du disque. Ici, on est furieux et plutôt branché émo / hardcore avec une pointe de punk sauvage à la Chocking Victim. Du tout bon, quoi ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *