THE HU : The gereg

Il fallait bien que je le chronique, celui-ci. Il y a quelques semaines, on a vu débarquer ce gang mongol de ses steppes natales pour nous exposer son étrange mixture entre hard rock, folk metal et influences purement locales, le chant de gorge en premier lieu (le Morin Khuur, instrument traditionnel, ressemble à pas mal d’autres instruments à vent comme la vielle). De fait, « Shoog shoog » avait de quoi attiser la curiosité de milliers de metalleux avides de sensations nouvelles. Bon, ceci dit, je dois vous avouer que ce titre ne m’avait pas transcendé, et ce n’est d’ailleurs toujours pas le cas sur ce premier album. Je lui préfère largement la lourde, rampante et tribale « The same » ou la plus galopante « Yuve yuve vu ». Bon, ceci dit, je trouve quand même que l’origine de The Hu et son utilisation d’éléments traditionnel ont été surévalués et élevés au rang de valeurs sûres, de témoins d’un talent naissant. Sauf que des initiatives de la sorte voient tout de même le jour assez régulièrement, et que finalement ce premier album manque cruellement d’accroche. Oui, on apprécie l’originalité, mais sorti de là, il n’y a pas de quoi s’extasier… C’est finalement un rock folk assez musclé qui squatte ici, aux mélodies répétitives et à l’orchestration pas si exotique que ça. Bof.

Instagram

Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *