THE EDEN HOUSE : Songs for the broken ones

Il y a quelques années, une compilation me fit découvrir quelques formations talentueuses de gothic rock et dark wave, dont This Burning Effigy. Moi qui ne connaissais que les « classiques » du genre, je me retrouvai confronté à un tout nouveau monde de possibles. Ce qui eut pour conséquence de me faire replonger quelques temps dans les griffes des descendants de Sisters Of Mercy. Une fois cette petite crise estompée, il restait la conviction que de belles choses pouvaient encore y être écrites. Aujourd’hui, en écoutant ce troisième album de Stephen Carey (ex This Burning Effigy et Adoration) et Tony Pettit (Ex Fields Of the Nephilim et Rubicon), je sais que j’avais raison. Il faut vous dire que si les deux hommes s’y entendent pour bâtir des titres délicats, mélancoliques et aux mélodies touchantes empruntant souvent des éléments world, ils ont également bien conscience qu’une telle entreprise ne peut être maintenue hors de l’eau par quatre bras seulement. A chaque album, ils s’entourent donc de quelques voix féminines qui apportent des nuances et de la magie à ces titres. « Songs for the broken ones » ne déroge pas à la règle ; magnifique de bout en bout, il permet de redécouvrir les organes de Lee Douglas (Anathema), Monica Richards (Faith & The Muse), mais aussi les inconnues pour moi Kelli Ali, Louise Crane (Raven Adore) et Meghan Noel Pettitt dans des exercices (probablement) pas très éloignés de ce qu’elles ont l’habitude de faire, mais dans un exercice d’interprétation et de performance. Pour autant, on sent que chaque titre est intégré par sa voix, et ce disque ne sonne jamais comme un collage de titres réunis bout à bout sans logique, même si certains se montrent moins convaincants que d’autres. « Songs for the broken ones » est assurément un très bon disque du genre, pour peu que l’on aime son rock gothique flamboyant et sage. Avis aux amateurs.

Site officiel

Paroles de l’album

The Eden House : Verdades (I have chosen you)

Related Posts

  • 10000
    Depuis sa formation en 1983, Clan Of Xymox a sorti un nombre impressionnant de disques et connu un nombre quasi équivalent de formations. Côté musique, il a aussi touché à divers styles, en gardant bien entendu un pied dans le rock gothique qui l’a vu naître. Seul maître à bord…
  • 10000
    Le rock gothique fait partie des (nombreux) genres que j'apprécie. Toutefois, je l'apprécie la plupart du temps avec modération. Pas parce que, comme la trance goa, le punk hardcore ou le reggae, ses chansons finissent toutes par se ressembler (quoique parfois...), mais parce que trop souvent ses représentants en font…
  • 10000
    Bella Morte, avec son nom un peu cliché et ses atours très Misfits, pratiquent une musique qui se balade entre cold wave, rock et metal gothique soft. "Exorcisms" est le cinquième album du combo ricain, et s'il montre des qualités mélodiques indéniables, s'avère finalement bien inoffensif, et quelque peu insipide…
  • 10000
    1997. Votre serviteur, toujours en quête de nouvelles sensations musicales, et après avoir épuisé sa copie de "First and last and always" des Sisters Of Mercy, voit dans l'achat d'une compil goth / darkwave sobrement et efficacement intitulée "Darkend" un bon investissement et un moyen rapide de faire connaissance avec…
  • 10000
    Vous avez déjà écouté des disques hétéroclites, croisé des groupes qui ne savaient pas trop faire le tri parmi leurs nombreuses influences et faisaient le choix de ne pas choisir ? Et bien les new yorkais de Cult Of Youth sont pile poil dans cette catégorie. Leur nouvel album, pourtant placé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *